A voix haute

Publié le 13 Avril 2017

De Stéphane De Freitas et Ladj Ly

 

Chaque année à l’Université de Saint-Denis se déroule le concours "Eloquentia", qui vise à élire « le meilleur orateur du 93 ». Des étudiants de cette université issus de tout cursus, décident d'y participer et s'y préparent grâce à des professionnels (avocats, slameurs, metteurs en scène...) qui leur enseignent le difficile exercice de la prise de parole en public. Au fil des semaines, ils vont apprendre les ressorts subtils de la rhétorique, et vont s’affirmer, se révéler aux autres, et surtout à eux-mêmes. Munis de ces armes, Leïla, Elhadj, Eddy et les autres, s’affrontent et tentent de remporter ce concours pour devenir « le meilleur orateur du 93 »

 

 

Sortir un film en salles après son passage à la télévision, voilà qui n'est pas banal ! Assurément, il fallait que ce documentaire soit d'un intérêt tout particulier pour prendre ainsi à rebours la chronologie des médias. Mais de quoi s'agit-il ? De suivre pendant six semaines un groupe d'étudiants qui préparent le concours Eloquentia, récompensant chaque année depuis 2014 le meilleur orateur de Seine Saint-Denis. 

 

Au-delà de cet amour de la parole, qu'il partagent, c'est surtout un fabuleux défi que se lancent ces jeunes : celui d'oser. Oser défendre ce qui leur tient le plus à coeur, oser surmonter leurs propres appréhensions, oser prendre la parole et s'exposer au regard des autres pour mieux tenter de les convaincre.

 

 

Loin de l'image de la banlieue des quartiers qui colle à la peau du 93, le film s'attache à montrer la diversité des situations et des points de vue sur le monde : des filles, des garçons, avec leurs origines, leur vécu, leurs blessures, mais aussi leurs joies, leurs combats, leurs convictions. L'un vient des cités, l'autre a connu la rue, un autre encore vit dans le 93 rural, et parcourt à pied matin et soir les 10 kilomètres qui séparent son domicile de la gare, pour se rendre à l'Université. Ce qui frappe quelle que soit la situation, c'est l'énergie incroyable qui se dégage de ce groupe, cette envie partagée de se battre pour réussir, de franchir par leur volonté, mais également leur travail, tous les obstacles qui se présenteront à eux. 

 

Peu à peu, le spectateur les voit progresser, dépasser leur timidité, leurs craintes, leurs propres limites, poussés par des intervenants qui vont les aider à appréhender, en à peine quelques semaines, tous les aspects liés à l'éloquence : le texte et l'argumentation, bien sûr, mais également la voix, le souffle, le jeu, et la gestuelle. Ce sont un avocat, un poète, un coach vocal, et une professeur de théâtre, qui vont les accompagner pour les aider à repousser leurs limites, quitte à les secouer parfois pour les forcer - parfois malgré eux - à sortir de leur zone de confort.

 

 

Le résultat est très émouvant. Voir peu à peu ces jeunes orateurs s'ouvrir, se confier, au risque parfois de s'exposer à coeur ouvert, demeure profondément touchant de sincérité. Un documentaire sur le pouvoir de la parole - arme, bouclier ou moyen d'expression - mais pas seulement : c'est également une démonstration incroyablement éloquent sur le pouvoir de la force de caractère et du travail.  

 

Ce qui frappe, c'est la manière dont chacun d'entre eux semble être ressorti plus mûr de cette expérience. Parce qu'ils ont progressé, en repoussant leur propres limites, et pris conscience de leur potentiel. On les sent plus forts, plus confiants en eux-mêmes, et résolus à prendre l'avenir à bras-le-corps.

 

 

C'est peut-être bien ce message, viscéralement positif, qui m'a le plus touché : cette idée que l'on a tous un potentiel inexploité à découvrir, à développer, capable de se révéler à la lueur de nouvelles expériences ... à condition d'avoir le courage de s'en saisir. Une bouffée d'optimisme qui fait un bien fou dans la sinistrose ambiante ! 

 

La note tout à fait subjective et qui n'engage que moi : 4,5/5 

 

Commenter cet article

Aurore 02/05/2017 13:14

J'ai moi aussi énormément aimé ce documentaire, qui m'a émue et donné de l’énergie. Je le recommande sans réserve !

akialam 04/05/2017 13:05

:)