La voleuse de livres ***

Publié le 22 Janvier 2014

De Brian Percival

 

 

 

L’histoire de Liesel, une jeune fille envoyée dans sa famille d’adoption allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle apprend à lire avec le soutien de sa nouvelle famille, et de Max, un réfugié Juif qu’ils cachent sous leurs escaliers. Pour Liesel et Max, le pouvoir des mots ainsi que leur propre imagination vont devenir leur seule échappatoire face à la guerre.

 

 

 

 

Voici un film qui aborde la question de la deuxième guerre mondiale et des nazis. Encore un, me direz-vous. Seulement, l'angle est ici celui de la découverte des livres et du pouvoir des mots. Le sujet n'est pas non plus nouveau. Certes. Ce qui est nouveau, en revanche, c'est le point de vue de l'intérieur, celui des civils allemands.

 

Dans l'ensemble, l'histoire est touchante, et l'on suit sans trop de déplaisir l'histoire de Liesel et de sa famille. La jeune Sophie Nélisse, qui interprète l'héroïne, lui amène son mélange de fraîcheur et de gravité. Entourée de Geoffrey Rush, délicieusement cabotin, et Emlie Watson, revêche au grand coeur, un couple à l'interprétation impeccable. Malheureusement, le personnage de Max m'a semblé moins crédible, ce qui est d'autant plus dommage qu'il est le pivot de cette histoire. 

 

Ce qui m'a le plus gêné, finalement, c'est que j'ai d'abord pensé qu'il s'agissait d'un film pour enfants. Or, le sujet abordé, et le parcours de Liesel sont tout de même très durs et ne constituent pas vraiment l'idéal pour ce public. Toutefois, la violence est assez peu présente, du moins visuellement, à tel point que l'une des scènes finales présente une totale invraisemblance : les maisons explosent, mais les cadavres sortis des décombres sont totalement indemnes. Ce qui nous ramène à la question de départ : Mais à quel public est donc destiné ce film ? Question à laquelle je n'ai toujours pas trouvé de réponse satisfaisante. 

 

Un film au sujet fort, et touchant, mais dont les principales faiblesses résident dans un personnage, malheureusement central, et dans son positionnement, entre deux publics, qui l'empêche de développer tout son potentiel.

 

Commenter cet article

Coleen 08/08/2014 23:20

Un film que j'ai personnellement Adoré! Mais j'étais tout de même déçue...
Ayant lue le livre (qui fait partis de mes préférés) j'avais adorer Max ainsi que son histoire. Histoire complètement transparente dans le film.
J'ai été déçue de certains personnages évincer du long-métrages mais cela reste tout de même un bon divertissement. Avec dans la peau de Rudy un acteur juste fait pour le rôle!

akialam 09/08/2014 22:13

Il faut absolument que je lise le livre, pour avoir un avis sur la question !

dasola 20/02/2014 16:12

Bonjour Akialam, moi ce qui m'a aussi gênée, c'est le côté "propret" de l'ensemble. On ne sent pas le danger, les privations (ou si peu). Et aussi, on nous dit pas (je n'ai pas lu le roman) ce que devient Max quand il quitte cette famille et qu'il revient juste à la fin de la guerre. On se demande comment il a survécu étant Juif clandestin. Bonne après-midi.

akialam 24/02/2014 14:31

Effectivement, je n'avais pas pensé à l'adjectif "propret", mais c'est exactement ça!