X Men: Days of Future Past

Publié le 13 Juin 2014

De Bryan Singer

 

 

Les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, déclencheur d'une guerre sans merci entre humains et mutants.

 

 

 

Pour une raison inconnue, j'ai toujours apprécié l'univers des X-men bien plus que toutes les autres adaptations de comics. Sans doute, la diversité des pouvoirs de ses personnages, faisant partie intégrante de leur identité génétique y est-elle pour quelque chose, car à chaque fois que l'on découvre un nouveau mutant (et si l'on n'a pas lu les comics bien entendu) il y a une part de suspense : mais quel pouvoir peut-il bien avoir ?  Et bien sûr, cette diversité de pouvoirs assure également des possibilités visuelles infinies.

 

Toutefois, je dois avouer que la trilogie en cours me plaît encore plus particulièrement, sans doute à cause de la présence d'excellents acteurs (Michael Fassbender, James McAvoy, Ellen Page, Hugh Jackman...) mais également d'une réalisation qui sait créer du rythme et ménager des pauses, en construisant un univers crédible, malgré sa base de science fiction. 

 

Après un premier opus qui nous avait replongé dans les années de la guerre froide, ce deuxième volet nous plonge dans les années 70 et la fin de la guerre du Vietnam. Un film dans la continuité du précédent, donc. Mais l'originalité du concept, c'est qu'en réalité il ne s'agit pas d'une continuité, mais bien d'un voyage en arrière dans le temps. En effet, c'est depuis le futur que les derniers mutants survivants vont envoyer Wolverine pour empêcher l'évènement qui va déclencher leur extermination. Et vous savez quoi ? Aussi incroyable que cela paraisse, on y croit!

 

Pourtant, rien de très nouveau dans cette utilisation du voyage dans le temps. Mais voilà : les effets spéciaux sont impeccables et les acteurs investis. Quant à la réalisation et à la musique, elles nous plongent dans cette histoire sans qu'on ne doute de la probabilité de ce que l'on voit à l'écran. Le réalisateur, Bryan Singer, était déjà aux manettes des deux premiers films de la trilogie des années 2000 et l'on reconnaît dans ses cadrages un style graphique qui rappelle les cases de bande dessinée, ce qui n'est pas sans me déplaire.

 

Monsieur Lalune, docteur es comics, étant a priori aussi conquis que moi, voici donc un film qui conviendra aussi bien aux fans des comics qu'au spectateur moins initié, un numéro d'équilibriste rare. En résumé, X-Men : Days of the future past est un divertissement grandiose visuellement, et de qualité, avec toujours en filigrane la question de l'humanité, de son évolution et de sa survie.

 

Autant vous dire que j'attends déjà avec impatience le troisième opus, prévu pour 2016.

 

La note tout à fait subjective qui n'engage que moi : 4,5/5 

Commenter cet article