À la Comédie Montorgueil 

Du 2 au 17 mars 2022 

Un one man show de Touchard 

Touchard a tout ce qu'il faut pour être heureux. Une chérie, un travail passionnant...
Il a même de grands projets : Monter sur scène et devenir papa.
Le premier se concrétise le jour où il apprend que le second ne pourra jamais se faire.

 

Déjà au lycée, Touchard était reconnu par ses pairs comme un garçon pas forcément très bavard, mais dont l'humour - souvent absurde - faisait mouche à tous coups, et se transformait en running gags au sein de notre petit groupe d'amis. Une simple phrase décrochée à un manteau au moment de sortir "allez coco, on y va", et quelques mois plus tard, Coco, le manteau, était devenu le dictateur de son propre pays - hymne national compris  - avec des révolutionnaires qui luttaient pour le faire chuter. Je le sais, j'y étais. 

Avec le temps et les aléas de la vie, nos chemins se sont séparés, mais nous avons continué à rester en contact de loin, via les réseaux sociaux. Mais lorsque j'ai appris qu'il donnait son premier one-man show, j'ai absolument voulu y aller. En souvenir du bon vieux temps, un peu, mais surtout parce que je savais d'avance que j'allais passer un bon moment.  

Et je ne me suis pas trompée. En plus du Touchard que je connaissais, j'ai découvert ce soir-là un homme plus sensible, réussissant le tour de force de nous faire rire avec un sujet qu'on n'imagine pas franchement propice à l'exercice : l'infertilité. 

Un sujet complexe que Touchard traite intelligemment, avec autant d'humour que de délicatesse. Nul doute que les spectateurs concernés par le sujet y trouveront un écho - cathartique - à leur propre expérience. Mais, plus large encore, Touchard nous interroge : ce besoin de procréer n'est-il pas d'abord une façon d'échapper à notre propre fin ? 

Un one-man show au sujet atypique, à l'humour absurde et communicatif, porté par un humoriste qui métamorphose son propre vécu en une expérience libératrice partagée avec le public. Et si vous me croyez trop partiale... allez donc vous faire votre propre idée ! 

 

Avec François Touchard 
Retour à l'accueil