Au théâtre Michel 
Jusqu'au 30 décembre 2021 

Une pièce de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino

Mise en scène de Sébastien Azzopardi 

Le jour de ses trente-cinq ans Max se rend compte qu’il est passé à côté de sa vie. Paralysé à l’idée de faire le mauvais choix, il décide de demande conseil à de ses amis : le public. Amour, travail, amitié, famille, Max a tellement besoin de vous !

 

Dans le domaine du théâtre, j'aime découvrir de nouveaux concepts, de nouvelles idées qui permettent de constater que cet art, pourtant millénaire, n'en a pas fini d'évoluer, et de se renouveler. Après le théâtre immersif, que j'ai découvert avec enthousiasme il y a trois ans, je me penche cette fois-ci, avec l'Embarras du choix, sur la comédie interactive. 

Le principe est, en théorie, relativement simple : à plusieurs reprises, le personnage principal va briser le quatrième mur, et demander conseil au public. La réponse déterminera la suite des événements. 

Là réside - pour les comédiens et pour l'auteur qui la conçoit -  toute la difficulté d'une pièce qui n'est pas un texte immuable, mais une série de possibilités, et autant de combinaisons à créer et intégrer. 

Pour le public, la question est ailleurs : doit-il répondre comme il le ferait à un ami, dans la réalité... ou mettre le bazar dans la vie du personnage en lui conseillant de mentir, par exemple ? La seconde solution est souvent la plus drôle, le public se faisant ainsi complice des mésaventures. Mais attention... même fictivement, les actions des personnages ont de véritables conséquences ! 

La difficulté de chroniquer une pièce pareille, c'est que chaque soir, nous n'avons qu'une version de la pièce, et que, bien entendu, elle change tous les soirs en fonction des réponses. Cela soulève de nombreuses questions de mon côté : combien de scenarii possibles ? Comment quand on est comédien, s'y retrouve-t-on ?  

Le concept du théâtre interactif est donc intéressant car il complexifie la structure classique d'une pièce, tout en faisant du spectateur un complice, y compris dans la part de responsabilité que cela implique. 

L'Embarras du choix nous propose donc une histoire de départ sympathique - et plutôt crédible - d'un personnage tiraillé entre ses rêves de jeunesse et sa réalité de trentenaire. Elle en tire des situations drôles, avec juste ce qu'il faut de cabotinage ça et là. Le tempo de la pièce est soutenu, sans doute pour contrebalancer les moments plus "creux" - rythmiquement parlant - d'interaction avec le public.

Si je devais y ajouter un bémol, toutefois, j'ai trouvé que l'ensemble manquait parfois des ces moments "vrais" qui font que l'on s'attache aux personnages. Ces moments existent, sur le papier, mais j'ai eu du mal à y croire, tant le rythme de ces scènes laisse peu de place à l'installation de pauses émotion véritables. 

J'ai été ravie de découvrir une pièce interactive, j'ai beaucoup ri, et malgré quelques réserves sur la forme plus que sur le fond, j'ai passé une très bonne soirée avec l'Embarras du choix

La note tout à fait subjective et qui n'engage que moi  3/5

Avec Sébastien Azzopardi, Margaux Maillet, Erwan Creignou, Patrice Latronche et Déborah Krey ou Charlotte Bizjak en alternance 
ACHETER 
Billets pour l'Embarras du choix
Billets : autres spectacles de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino
DVD Les Caprices de Marianne - mise en scène de Sébastien Azzopardi

Cet article contient des liens affiliés

Retour à l'accueil