Pacific Rim ****

Publié le 13 Août 2013

De Guillermo del Toro

 

Lorsque des légions de créatures monstrueuses, les Kaiju, commencent à émerger de la mer, une guerre commence qui pourrait coûter des millions de vies et consumer les ressources de l'humanité pour des années, et voire même l'anéantir. Pour combattre le géant Kaiju, un genre d'arme très particulier a été conçu : des énormes robots appelés Jaegers, contrôlés simultanément par les cerveaux de deux pilotes. Mais même les Jaegers commencent à subir de lourdes pertes contre ces géants Kaiju dont la taille et la force ne cessent d'augmenter à mesure que les attaques se multiplient...

 

Lorsque je l'ai découverte il y a quelques mois, la bande annonce ne m'avait pas vraiment plu. J'y ai vu un mélange entre Godzilla et Transformers: pas tout à fait le genre de film que j'affectionne. Puis, les réactions enthousiastes des blogueurs ont peu à peu éveillé ma curiosité. Mais c'est finalement l'insistance de Monsieur Lalune qui a achevé de me convaincre.

 

Et dès les premières images, je suis restée cramponnée à mon siège : les scènes de destruction et les créatures gigantesques sorties des profondeurs océanes sont vraiment impressionnantes. Pour la première fois depuis longtemps, le gros budget me plaît. Ici, le spectateur en a pour son argent : si le scénario est relativement convenu, et très américain dans sa conception globale, il ménage tout de même assez d'instants intimes pour ne pas tomber dans la caricature. Visuellement, l'ensemble est vraiment très impressionnant, et malgré quelques longueurs aux deux tiers du film, le rythme est dans l'ensemble très habile à alterner scènes d'action époustouflantes et scènes à échelle humaine.

 

Côté réalisation on sent les influences geek de Guillermo Del Toro. On citera en vrac le manga Evangélion, certains jeux vidéos, d'autres petites choses comme Bioman. Et Godzilla, évidemment :  comment ne pas y songer en découvrant un monstre gigantesque détruisant une ville japonaise ? Pour autant, ces multiples influences ne sont pas copiées/collées, elles sont digérées pour créer un objet nouveau, et c'est là, je crois, les deux grands talents du réalisateur: peupler ses films de créatures fantastiques plus vraies que nature, et savoir créer du spectacle grand public avec des éléments de la culture geek, de moins en moins parallèle, il est vrai.

 

Un spectacle à couper le souffle...

 

Commenter cet article