De Daniel Auteuil

disponible en DVD

Sur le Vieux-Port de Marseille, dans le Bar de la Marine tenu par César, sont fil, Marius, ne rêve que d’embarquer sur un des bateaux qui passent devant le bar et prendre le large vers les pays lointains. Fanny, jeune et jolie marchande de coquillages, aime secrètement Marius depuis l’enfance ; Marius, sans l’avouer, a toujours aimé Fanny. Pour retenir Marius, pressenti pour un engagement sur un navire d’exploration, Fanny lui dévoile son amour pour lui et attise sa jalousie en provoquant une vive dispute entre Marius et un vieil ami de César, le maître-voilier Panisse, qui, bien que beaucoup plus âgé, courtise Fanny. Partagé entre l’appel de la mer et son amour pour Fanny, Marius renonce à son projet. Mais, alors que César et Honorine, la mère de Fanny, sont prêts à les marier, Marius est repris par sa folie de la mer.

 

C'est à l'occasion d'une avant-première en compagnie de Daniel Auteuil, réalisateur et acteur de ces deux films que j'ai eu la chance de les voir l'un après l'autre, ce qui est sans doute la meilleure façon puisque les histoires se suivent parfaitement. N'ayant pas vu les anciennes adaptation des textes de Pagnol je n'avais aucun risque de vouloir comparer. Et c'est tant mieux, car il s'agit selon moi de l'écueil le plus redoutable qui soit. C'est donc d'un oeil neuf que j'ai pu voir ces deux films.

Si la réalisation, très classique, ne se fait pas remarquer pour elle-même, cependant, elle permet de mettre en valeur par contraste le jeu des acteurs : la jeune Victoire Belezy, pleine de fraîcheur, et Raphaël Personnaz donnent vie aux deux malheureux amants, Marie-Anne Chazel campe une Honorine aussi expressive que peuvent l'être les Marseillais, mais - en doutait-on? - le plus remarquable dans toute cette distribution est sans aucun doute Daniel Auteuil, qui incarne un César bouleversant d'amour paternel qui ne sait s'exprimer.

Qui connaît l'appel du large saura le lire dans les yeux du beau Marius. Moi qui y ai également cédé, j'ai été particulièrement sensible à ce dilemme qui le ronge. Jusqu'à cette fin, poignante, ou Fanny, digne, lutte face à un Marius à la fois égoïste et tellement touchant.

Deux films où chante l'accent marseillais, et surtout, le texte de Pagnol, qui fait rire parfois mais où l'humour se teinte souvent de tristesse. Qu'importe la comparaison : ces deux-là m'ont fait chavirer !

La note tout à fait subjective et qui n'engage que moi : 4/5

ACHETER 
DVD Marius
Coffret DVD Marius-Fanny
Coffret Blu-ray Marius - Fanny
Retour à l'accueil