Insaisissables ***

Publié le 31 Juillet 2013

De Louis Leterrier

 

 

« Les Quatre Cavaliers », un groupe de brillants magiciens et illusionnistes, viennent de donner deux spectacles de magie époustouflants : le premier en braquant une banque sur un autre continent, le deuxième en transférant la fortune d’un banquier véreux sur les comptes en banque du public. Deux agents spéciaux du FBI et d’Interpol sont déterminés à les arrêter avant qu’ils ne mettent à exécution leur promesse de réaliser des braquages encore plus audacieux. Ils font appel à Thaddeus, spécialiste reconnu pour expliquer les tours de magie les plus sophistiqués. Alors que la pression s’intensifie, et que le monde entier attend le spectaculaire tour final des Cavaliers, la course contre la montre commence.

 

 

La magie, à tout âge, reste un thème fascinant, car, plus que tout autre, il permet de jouer avec les apparences sans vraiment savoir où se situe la limite entre réalité et illusion. Souvenez-vous de films comme l'Illusionniste, justement ou le Prestige !

Ici, ce thème est combiné à l'enquête policière, association certes courante mais toujours aussi alléchante : grande illusion, close-up, escapologie ou mentalisme, à chacun sa spécialité ! C'est donc l'occasion de voir toute un éventail de styles, mais également de profiter de toute une partie "show" très impressionnante, musique à l'appui.

 

En revanche si la plupart des personnages trouvent la place de se développer raisonnablement, d'autres, comme l'agent d'Interpol interprété par Mélanie Laurent, oscillent entre inutilité et simple faire valoir, mais, à mon sens, souffrent surtout de sous-emploi. Si le rythme l'action ne faiblit pas et que l'ensemble accroche solidement le spectateur à son siège, seul le twist final est un peu en dessous du reste du spectacle : trop sobre, sans doute. Un peu comme, lorsqu'on vous explique le "truc" d'un tour, on est toujours un peu déçu de voir à quel point la solution est simple.

 

Si quelques "trucs" sont révélés, une grande partie du mystère reste préservé. Reste un spectacle à l'efficacité redoutable qui vous laisse, au fond des yeux, quelques-unes de ces étoiles que la magie seule sait allumer.

 

 

The closer you think you are, the less you will actually see

Commenter cet article

Edelwe 05/03/2014 14:48

Vu il y a quelques jours... J'ai beaucoup apprécié le début, mais j'ai trouvé la deuxième partie pénible : trop de courses-poursuites, trop de clichés, trop prévisible...

akialam 05/03/2014 22:21

Un peu, mais pris par l'élan du début, j'ai trouvé que ça restait, dans l'ensemble, un film agréable !