Vous pouvez me retrouver là, là, et encore là ! (update)

Publié le 10 Novembre 2011

Bonjour à tous, lecteurs fidèles ou de passage !

 

 

Cela faisait un bout de temps que je voulais faire un petit article différent, et le voici donc.

En bonne accro d'Internet et de ses merveilles,je continue d'assurer ma présence sur le net grâce à ce blog, bien sûr, mais aussi  deux autres endroits :

 

 

Depuis quelque temps déjà,  je tiens une revue de presse, où je pose au fur et à mesure de leur découverte les articles qui me surprennent ou que je trouve intéressants, des découvertes, bref, un joyeux bazar.

 

 

Depuis quelques jours seulement, je dispose d'une page Google+ Akialam qui a été créée pour prolonger le blog et la revue de presse, mais également pour pouvoir mettre en ligne quelques petits posts dont je ne trouvais pas vraiment la place, et qui me semblaient trop "éphémères" pour figurer sur le blog. (update : la page G+ a été supprimée faute de visiteurs, il faut dire qu'il y a finalement assez peu de personnes encore sur G+ et remplacée par une page Facebook dont vous trouverez le lien dans la colonne de droite)

 

Ainsi, vous pourrez suivre sur cette page toute l'actualité du blog et de la revue de presse, mais aussi suivre deux nouvelles rubriques (en attendant d'autres idées saugrenues et complètement inutiles) :

 

                   - La citation de la semaine : parce que j'aime en mettre une au bureau chaque lundi matin pour mes collègues. Reflet de mon humeur du moment la plupart du temps, je souhaitais vous en faire profiter, sans pour autant en faire un article sur le blog.

 

                  - Aperçu dans le métro : je l'avoue, j'ai emprunté l'idée à Ln du blog La voi(e)x du fou  et à sa rubrique 1 jour 1 voyageur que je suis régulièrement. Pour ne pas qu'il s'agisse de copie pure et simple, je vais modifier un peu le principe. Pas de photo, juste la date, le titre et le nom de l'auteur.

Pourquoi cette rubrique ? Parce que je suis toujours curieuse de voir ce que lisent mes voisins. J'aime quand le hasard me fait rencontrer un livre.

 

 

 

Voilà !  Et bien entendu, vous retrouverez ces liens sur ce blog dans le bloc de droite prévu à cet effet.

 

Bonne lecture !

Commenter cet article

FT 21/11/2011 13:12

J'aimerai partager avec toi une petite anecdote qu'une amoureuse des livres et une romantique comme toi ne manquera pas de comprendre.Il y a quelques jours, en maraude chez un bouquiniste près du
Jardin des Plantes, j'ai craqué pour un petit livre avec une belle reliure, et surtout la date d'édition qui m'a fait rêver: 1787, avant la Révolution, maison d'édition rue Galande! Quelle ne fut
pas mon émotion en le feuilletant chez moi de découvrir les restes d'une petite fleur séchée dont la tige a été attachée par un petit noeud au signet! Qui a eu cette attention, quand a-t-elle été
mise dans ce livre, par qui? Tu imagines que ce livre que je trouvais déjà beau est maintenant investi d'un mystère que seul les livres savent porter. Bonne journée !

akialam 28/11/2011 16:16



Ce genre d'anecdote me ravit !



FT 15/11/2011 13:05


Bonjour Akialam! Je suis moi aussi curieux dans le métro ou le bus, lorsque je vois un livre ouvert; ai-je lu ce livre, est ce que je le connais au moins, le livre correspond il au personnage qui
le tient, est ce le dernier Goncourt que tout le monde lit, ou un bouquin plus rare? On m'a demandé une fois si le livre que je lisais était interessant (non ça nétait pas pour me draguer) car ma
voisine de banquette cherchait justement un ouvrage sur le sujet! Tu veux bien sûr savoir de quoi il s'agissait? J'en étais sûr! C'était une biographie de Pierre Mendes France, de Gérard Boulanger-
passionnante. Mais il faut faire vite: les livres perdent du terrain dans le métro face aux ipods et téléphones, sans parler des e-books! Bonne chasse aux couvertures!


akialam 21/11/2011 07:53



les e-books restent de la lecture !perso, malgré le confort de lecture et les avantages indéniables de cet outil, je reste attaché à l'objet livre, au nombre de pages que l'on voit diminuer,
bref, sans dire que le e-book ne passera pas par moi, j'avoue simplement que pour l'instant, je n'en ai juste pas envie...