Tutoyer les étoiles ****

Publié le 13 Juin 2011

tutoyer les etoiles christophe mathieuDe Christophe Mathieu
aux éditions les 2 encres


Je marche sur le sable et laisse mon empreinte, comme si je pouvais à jamais tutoyer les étoiles.

Rémy Courtois, 33 ans, est un agent financier issu d’une famille où la réussite sociale est une priorité. Marié à Chris, une belle avocate qui souhaite cimenter son couple avec la venue d’un enfant, son existence ravit ses parents et fait des envieux. Mais arrivé à un âge charnière, il est en plein doute. Alors que son existence apparaît pour certains parfaite, lui n’est pas heureux.

Il ne sait pas s’il doit accepter cette existence qui s’offre à lui, où écouter ses idéologies, lesquelles accordent plus d’importance aux actes d’une personne qu’à ses possessions. Il se sent prisonnier entre les préceptes de son éducation parentale et ses propres pensées. Le jour de son anniversaire, il rencontre un personnage qui va lui insuffler l’élan nécessaire à son envolée en lui confiant une mission.




Merci au site les agents littéraires de m'avoir fait découvrir cet ouvrage, assez court et pourtant très profond.

Malgré un parcours très différent du sien, et bien moins brillant, j'avoue m'être facilement identifié au personnage principal, qui se pose beaucoup de questions, tiraillé entre une envie d'autre chose, sans réellement savoir quoi, et une vie où il sait "qu'il a tout pour être heureux" mais qu'il trouve ordinaire et fade. Il rêve de liberté, de l'Idée sans vraiment vouloir y attacher des actions. Et avec une terrible lucidité, il s'enfonce, inexorablement, dans l'incompréhension totale de ceux qui l'entourent. C'est finalement une rencontre fortuite qui va le faire basculer. Les idées les plus folles qui avaient traversé son esprit, il va les réaliser. Profiter du temps présent, sans penser aux conséquences, laisser parler son imaginaire, défier les règles de la vie en société. Mais un être qui décide sciemment de se poser en marge du "raisonnable" doit être prêt à en assumer les conséquences. Toutes. Jusqu'au bout.

Une fois que l'on a refermé le livre, demeurent de nombreuses questions restées sans réponse, notamment celle du point de vue. Le personnage est-il fou ? On a envie de croire que non. Les gens autour de lui sont-ils donc aveugles ? C'est ce qu'on a envie de croire alors que toutes les preuves "raisonnables" sont contre lui.

Ce livre soulève donc des questions intéressantes sur le sens d’une existence, sur les sociétés humaines, mais également sur l’acceptation du « raisonnable » comme unique mode de vie. Ces interrogations font écho aux miennes, sans vraiment m’apaiser, d’autant que le constat final est plutôt amer, en dépit de la perception qu’en a le personnage principal. Tout n’est qu’une question de point de vue, finalement.



 

Je ne dors plus. Je me lève. Il est encore tôt. Le réveil n'a pas sonné. Dehors, il fait noir. C'est une espèce de noir absent, comme un vide. Comme un grand vide dans lequel je pourrais me jeter et tomber indéfiniment sans plus jamais remonter. Je partirais comme ça, d'un coup, pendant qu'elle dort et elle ne me reverrait plus jamais. Je n'aurais aucune explication à lui donner. Je ne serais plus là et puis c'est tout. Mais pour aller où? Où m'emmènerait ce grand vide inconscient qui veille toujours sur moi ? Il m'observe comme l'aigle qui plane au-dessus de sa proie. Je sais parfaitement qu'un jour je serai dévoré. Et si c'était aujourd'hui ?
J'arrive dans la cuisine et m'appuie contre la porte-fenêtre, le regard perdu sur l'extérieur. Je joue à faire de la buée sur la vitre. J'écris mon prénom avec le petit doigt dans la bulle de buée, puis je l'efface d'un revers de main, comme les gosses. Rapidement la vitre devient très sale. Je m'arrête.
Derrière moi, le micro-ondes annonce cinq heures quarante-cinq. Il est encore bien tôt, mais je n'ai plus sommeil. Il faut dire qu'aujourd'hui c'est un jour particulier, j'ai trente-trois ans. Trente-trois ans !

Commenter cet article

Edelwe 16/06/2011 20:01


Je ne connaissais pas du tout. ça a l'air curieux!


akialam 17/06/2011 07:14



C'est assez différent de ce qu'on trouve d'ordinaire, mais a beaucoup de force dans la façon de raconter ce qui se passe dans la tête de quelqu'un... quand on s'y identifie aussi, ça marche mieux
encore, je pense. :)