Tolstoï, le dernier automne ****

Publié le 15 Janvier 2011

tolstoi-le-dernier-automne.jpgDe Michael Hoffman

 

Après cinquante ans de mariage, la comtesse Sofya Andreïevna, épouse aimante et dévouée de Léon Tolstoï, voit son monde s'écrouler soudain sous ses pieds. Au nom de sa nouvelle philosophie, le célèbre écrivain est en effet prêt à renoncer non seulement à son récent titre de noblesse, mais aussi à ses biens et à sa famille, décidé à terminer ses jours dans la pauvreté, l'austérité et la chasteté.

Sofya Andreïevna qui a dédié sa vie à cet époux extraordinaire, lui a donné treize enfants et a même copié Guerre et Paix à six reprises de ses propres mains, découvre avec horreur les agissements du fidèle disciple Chertkov qui essaie de convaincre le grand Tolstoï de modifier son testament en laissant les droits de ses romans au peuple Russe plutôt qu'à sa famille ! Aussi indignée que révoltée et blessée, la comtesse se bat férocement contre ce qui constitue à ses yeux une insupportable injustice vis-à-vis d'elle et de ses enfants. Tout empire quand la passion qu'elle met à rappeler à son époux, les années, les difficultés et surtout leur amour, sert davantage le dessein de Chertkov et conforte Tolstoï dans son désir de simplicité, d'authenticité et de paix.

Les derniers mois de vie de l'écrivain et philosophe Léon Tolstoï...

 


C'est en passant par hasard devant un petit cinéma de quartier que l'affiche a attiré mon attention : de bon acteurs, dont mon dernier chouchou écossais. Et une question : comment se fait-il que je n'en aie pas entendu parler ? La surprise passée, je me suis donc renseignée, et ai pris rendez-vous avec Léon Tolstoï, son épouse et son secrétaire particulier.
Autour des derniers mois du grand écrivain, s'affrontent intérêts familiaux, personnels et généraux. Tolstoïen convaincu, le jeune Valentin, nouveau secrétaire particulier de Tolstoï, incarné par un James McAvoy au charme innocent ravageur, devient le témoin de la vie à Iasnaïa Poliana, la propriété familiale.

Ignorant l'existence du mouvement Tolstoïen, je suis mal placée pour juger le film sur ce contenu-là. J'ai tout de même relevé une petite inexactitude dans les faits, qui me gène un peu quelque part, même si elle sert une certaine vision de la relation Tolstoï -Sophie.

C'est un film assez  sentimental (trop, sans doute, diront ses détracteurs), mais avec un charme certain, porté par des acteurs talentueux. A ce sujet, la performance d'Helen Mirren dans le rôle de la comtesse est vraiment poignant. Le tour de force du réalisateur est de réussir à montrer des rapports de force sans manichéisme. On s'attache à tous les personnages, et si certains sont un peu plus antipathiques que d'autres, tous ont leurs raisons, compréhensibles. Au delà de la stature presque "sainte" de Tolstoï pour ses disciples, le réalisateur cherche à montrer l'aspect humain, familial et relationnel derrière l'icône littéraire et philosophique qu'est Léon Tolstoï.

Commenter cet article

dasola 26/01/2011 14:10


Bonjour Akialam, c'est un film qui m'a aussi beaucoup plu: Helen Mirren est sensationnelle. Bonne journée.


26/01/2011 16:29

Exactement, c'est vraiment le rôle le plus complexe et le plus poignant. Une interprétation magistrale! Mais on n'en attendait pas moins d'une si grande actrice.

Choupynette 19/01/2011 20:39


j'aime beaucoup McAvoy... :))


akialam 20/01/2011 10:01



Oui, moi aussi, c'est d'ailleurs ce qui m'a attiré en premier sur l'affiche. ça m'étonnait de ne pas en avoir entendu parler!



FT 19/01/2011 08:37


J'au lu il n'y a pas longtemps de l'auteur de mon coeur Stefan Zweig "Trois poètes de leur vie : Casanova, Stendhal et Tolstoï",je pense que ça t'interessera Akialam(livre de Poche)."dans le
paysage de Tolstoï on éprouve toujourd une impression d'automne..." extrait qui renvoie en clin d'oeil au film ! Un livre de plus sur ta pile de livres en attente ...


akialam 19/01/2011 09:24



Oui, j'ai prevu de racheter toute une série de Zweig, dont celui-là. Mais j'ai décidé avant de réduire ma PAL au moins de moitié... mais il est déjà dans la LAL, inconstestablement!



FT 19/01/2011 07:57


Bonjour Akialam!Ton récent article sur les tsarines-l'ouvrage de V. Fédérovski-n'est probablement pas étranger au fait que j'ai ressorti du fond de ma bibliothèque Anna Karénine,ce qui va occuper
mes lectures pour un moment!De fait,ton billet sur Tolstoï m'a interpellé,je savais sa vie mouvementée et passionnante,mais j'ignorais cet épisode.J'irais le voir si j'ai le temps,la vie des grands
écrivains est toujours fascinante,et j'adore les biographies !Merci et bonne journée!


akialam 19/01/2011 08:06



Je pense que si tu arrives à trouver une bonne biographie de Sophie Andreievna ou de Tolstoï ça peut vraiment valloir le coup.