Sucker Punch ****

Publié le 30 Mars 2011

sucker-punch-affiche.jpgDe Zack Snyder

 

Les méandres de l'imagination débordante d'une jeune fille, dont les rêves sont la seule échappatoire à sa vie cauchemardesque. Délivrée des limites de l'espace et du temps, elle est libre d'aller là où l'entraîne son imagination, et ses aventures incroyables brouillent la frontière entre réalité et imaginaire. Internée contre son gré, Babydoll n'a toutefois pas perdu la volonté de vivre.

Déterminée à se battre pour recouvrer sa liberté, elle pousse quatre autres jeunes filles — Rocket la grande gueule, Blondie la débrouillarde, Amber la fidèle des fidèles et Sweet Pea toujours hésitante — à se regrouper pour tenter d'échapper à leur destin terrifiant, à la merci de leurs geôliers, Blue, Madame Gorski et le High Roller.

 

 

Je suis déstabilisée par ce film. D'abord parce que je m'attendais à voir un film de geek et/ou d'adolescent : des minettes en jupe courtes brandissant des armes à tout va, des bagarres interminables... tous les ingrédients étaient réunis pour faire un navet mémorable, divertissant, mais s'assumant.


Grossière erreur! Car dès les premières séquences, le style, résolument manga mais très travaillé, les couleurs et la bande son créent un univers poisseux, glauque, sexy et pourtant terriblement esthétique. Ensuite, la diversité des univers est vraiment sympathique : fantasy, steampunk, science fiction, films asiatiques. Chaque plongée dans l'esprit de l'héroïne est à la fois similaire sur le fonctionnement et pourtant appelle des références et des codes d'univers différents. Les geeks reconnaîtront, mais pas que. La bande son est terrible, les reprises quasi méconnaissables. On sent que le réalisateur s'est fait plaisir à jouer avec les codes du genre, et heureusement, ce plaisir est communicatif.

La seule chose que je regrettais dans ce film, était une partie du scénario simpliste et la fin,trop prévisible. Et pourtant... il semblerait que certains spectateurs aient été plus profondément dans l'analyse de ce film (attention spoilers). Après avoir lu ce texte, j'ai un peu honte. Honte de m'être laisser lamentablement berner par l'esthétisme flamboyant de ce récit, occultant sa complexité psychologique. Je me suis fait avoir. Comme un bleu...
Alors, volonté délibérée du réalisateur (et donc comparaison non usurpée avec le génial Inception), ou analyse tirée par les cheveux d'un fan ? A vous de juger.

Commenter cet article

Ankya 12/04/2011 13:31


La scène d'introduction est époustouflante... tant par la bande son que par l'action qu'il s'y passe.
J'ai adoré ce film, ai été très agréablement surprise par son contenu, et je pense bien me l'acheter en DVD quand il sortira !


akialam 12/04/2011 16:38



Vraiment, je trouve aussi. Cette scène te résume toute une histoire sans dialogue et les effets de musique et de style (les ralentis, les cadrages) sont juste super !