Stupeur et tremblements ***

Publié le 24 Juillet 2011

stupeur_et_tremblements-film-testud-corneau.jpgD'Alain Corneau

 

Monsieur Haneda était le supérieur de Monsieur Omochi, qui était de monsieur Saito, qui était le supérieur de mademoiselle Mori, qui était ma supérieure. Et moi, je n'étais la supérieur de personne. On pourrait dire les choses autrement. J'étais aux ordres de mademoiselle Mori, qui était aux ordres de monsieur Saito, et ainsi de suite, avec cette précision que les ordres pouvaient, en aval, sauter les échelons hiérarchiques. Donc, dans la compagnie Yumimoto, j'étais aux ordres de tout le monde.

 

 

 

Ce film est l'adaptation du roman du même titre d'Amélie Nothomb. Le problème, finalement, c'est que le temps d'un roman est différent du temps cinématographique, a fortiori lorsque le style de ce roman est si particulier. Paradoxalement, c'est la technique de la voix off, qui permettant de faire passer le texte de Nothomb, qui alourdit l'ensemble.

 

Le film est parfois très drôle, et on entend bien le texte, les acteurs sont corrects, mais on n'a pas forcément l'impression de voir un film à part entière, c'est assez étrange... Adaptation assez fidèle, ce film peine pourtant à retranscrire toute l'absurdité et la folie du roman malgré quelques moments de délire.

Commenter cet article