Salon du livre de Paris 2012

Publié le 18 Mars 2012

salon_du_livre_2012_affiche.jpgLe coup de feu du rendez-vous annuel rassemblant simples lecteurs et professionnels du livre a été donné vendredi 16 mars. Un rendez-vous que je ne manquerais sous aucun prétexte. D'ailleurs, mes proches le savent : ce week-end là, ce n'est pas la peine de me proposer quoi que ce soit !

 

Un week-end marathon comme je les aime, à rencontrer les auteurs, discuter avec des lecteurs fort sympathiques et exploser le budget initialement dévolu à l'évènement.

 

Dès le samedi matin me voici donc sur place, fin prête. Ma première rencontre a eu lieu presque par hasard. En faisant un premier tour du salon, je découvre qu'un auteur japonais est sur le point de dédicacer. Il y a à peine quelques personnes dans la file d'attente. De nature curieuse, et partant du principe que lorsqu'il s'agit du pays invité, la sélection d'auteurs est de qualité, je me décide à faire l'acquisition d'un ouvrage et à me glisser au bout de la file d'attente. L'auteur est un petit monsieur avec des lunettes rondes à bordures épaisses, souriant et aimable. J'ai un peu honte lorsque j'apprends le lendemain, en feuilletant un magazine du salon du livre, que l'auteur en question n'est rien moins que prix Nobel de littérature ! Kenzaburô Oe, ça vous dit quelque chose?

 

Suivent ensuite Jenny, mangaka française auteur du très shojo Pink Diary, puis Diglee, que j'avais déjà rencontrée à deux reprises (ici et ). Elle a évoqué les années 30 et le style rétro, en me dédicaçant Autobiographie d'une fille Gaga, et puis nous avons parlé de Londres, qui semble être sa grande folie du moment.

 

J'ai poursuivi ma journée avec Titiou Lecoq dont j'avais beaucoup aimé  les Morues, et Cathy Karsenty, dont je suis le blog depuis quelque temps. L'an dernier, faute d'organisation, j'avais échoué à rencontrer le talentueux (et néanmoins canon) Benjamin Lacombe. Cette année, il dédicaçait le premier tome de la très belle édition illustrée de Notre Dame de Paris, parue récemment chez Soleil. Mon amour (presque) inconditionnel pour Victor Hugo et mon admiration pour l'univers finalement assez sombre de Benjamin Lacombe aidant, j'étais bien décidée à attendre le temps qu'il fallait pour obtenir cette dédicace. C'est désormais chose faite, avec une très belle Esméralda à la moue boudeuse.

 

J'ai clôturé cette dernière journée avec Daniel Pennac, dont j'apprécie tout particulièrement la série des Malaussène, mais également le combat pour la lecture (Comme un roman).

 

Mais le salon du livre, c'est aussi l'occasion de faire des rencontres plus inattendues. Ainsi, j'ai eu la surprise de me trouver nez à nez avec la Schtroumpfette (très dure à orthographier, d'ailleurs). Un peu plus loin, au coin d'une allée, Corto Maltese séduit quelques visiteuses alors que Naruto fait quelques démonstrations de techniques ninja. Puis je suis interpelée par Charlie, en chair et en pull rayé qui me demande de l'aider à se situer. Au détour du stand Bit-litt, un vampire en chemise à jabot et bottes de cuir me fait de l'oeil. Si son charme opère, je m'éclipse rapidement pour ne pas finir en casse-croûte.

 

Le samedi étant passé bien vite, voici le dimanche arrivé ! Je commence ma journée par une dédicace de Stéphane Collignon. Alors que je lui exprime mon admiration pour les gens qui savent dessiner (je suis moi-même une quiche dans cette discipline), il m'explique que c'est parce qu'à un moment de ma vie, en grandissant, j'ai arrêté de dessiner... pas lui ! Sa dédicace est vraiment superbe, et j'ai hâte de me plonger dans son univers médiéval fantastique.

 

C'est ensuite vers Emmanuel Carrère que mes pas me mènent, puis vers NR & Geoffroy Monde, deux dessinateurs qui ont publié un petit ouvrage dont le principe m'a intrigué. Les deux jeunes gens ont entrepris, comme un défi, d'illustrer un mot en une image, chacun de leur côté. Leurs créations sont présentées en vis-à-vis. Pour la dédicace, ils me proposent de leur trouver un mot. Je voudrais bien savoir par quel cheminement bizarre le premier mot à traverser mon esprit à cet instant a-t'il pu bien être ornithorynque...

 

Enfin, après un crochet par chez Toshiyuki Horie, je me presse pour arriver en avance afin d'obtenir un ticket pour la dédicace de Boulet, dont je suis le blog, mais que je n'avais encore jamais rencontré. De sa dédicace quelque peu surprenante, il a déclaré: "Si j'avais un chapeau comme ça, je le porterais".

 

Et après tant de mots, voici le résumé en images !

 

Kenzaburo Oe

 

   Dédicace Kenzaburo Oe

 

 

 

 

Jenny   Dédicace - Jenny

 

Diglee  Dédicace Diglee

 

 

Dédicace Titiou Lecoq   Dédicace - Kat Karsenti

 

Benjamin LacombeDédicace Benjamin Lacombe

 

 

 

Daniel Pennac  pennac dédicace

 

Stéphane Collignon   dédicace Stéphane Collignon

 

    Dédicace Emmanuel CarrèreEmmanuel Carrère

 

dédicace NR et Geoffroy Mondedédicace Toshiyuki Horie

   

 

 

 

Boulet    Dédicace Boulet

Commenter cet article

simone Grasset 31/03/2012 10:55

Je fouille très souvent dans ce blog, quel régal ! Il faut continuer afin que je te suive.

akialam 05/04/2012 13:49



Merci !



charmant-petit-monstre 27/03/2012 19:06

Je viens de voir que tu as mis Kavinsky en écoute. Je n'arrête pas de l'écouter en ce moment, j'en suis folle ! Tu vas devenir ma nouvelle meilleure amie toi !

akialam 27/03/2012 23:49



c'est l'effet post-Drive. Je n'ai vraiment pas aimé le film, mais il faut reconnaître que la musique était top !



charmant-petit-monstre 27/03/2012 19:01

Incroyable ! Je me suis aussi fait dédicacer Limonov par Carrère le dimanche du Salon ! On a du se croiser peut-être bien. Je l'ai fini (le livre) il y a quelques jours : une merveille ! Par contre
j'ai du demander de l'aide à des amis pour comprendre ce que Carrère m'avait écrit. XD

akialam 27/03/2012 23:49



Je n'ai pas encore eu le temps de lire l'ouvrage, mais je ne m'inquiète pas vraiment sur la qualité de son contenu.  Mais c'est vrai que Carrère a une écriture quelque peu illisible !



BENARD 27/03/2012 10:33

Ce n'est pas la première fois que je me promène sur ton blog .Oui , une promenade .J'habite sur une île où, il fait bon vivre , où des progrès ont été accomplis dans le domaine culturel(en 40 ans
!) .Tu as vécu sur ce caillou et tu sais le bain de culture dans lequel on plonge à Paris avant de rejoindre le rivage bourbonnais. Ce lieu de promenade que tu offres à l'insulaire que je suis est
une bouffée d'air.Miam miam ! Quelle richesse!De la lumière sur les événements littéraires et artistiques . Sélection que je partage .Agréable plume !Un don précieux .Suis comme une petite souris
qui t'a accompagnée à ce salon du livre . Je m'organiserai pour y être l'an prochain .Merci Akialam . Marie-Hélène

akialam 27/03/2012 11:08



Marie-Hélène, ça faisait longtemps ! Je ne savais compter sur une telle lectrice   je serais ravie de vous voir
si vous passez l'an prochain, ça me ferait vraiment très plaisir !



Rémy 27/03/2012 08:09

Merci Akialam pour ce "reportage" , et que de belles dédicaces !

akialam 27/03/2012 08:11



Ouiii, j'en ai vraiment eu de très belles encore cette année, les auteurs et dessinateurs sont vraiment sympa, on sent qu'ils se décarcassent !