Salon de l'art abordable et grand marché de l'art

Publié le 27 Janvier 2012

Comme tous les ans, je fais un certain nombre de salons artistiques pour me "faire l'oeil" et également dans l'optique de faire quelques acquisitions, dans la limite du budget disponible, bien entendu, c'est à dire limité. Mais je suis prête à renoncer à l'achat d'une nouvelle paire de chaussures pour un tableau. Chacun ses priorités :p

 

Comme d'habitude, voici donc un petit panorama des artistes qui ont attiré mon attention.

 

Salon de l'art abordable à la Bellevilloise

salon_art_abordable_bellevilloise.jpg

 

Christine Leboeuf

J'aime ses derniers formats atypiques, tout en longueur et avec des couleurs vives, dans un style qui m'évoque le vitrail et certaines formes de l'Art Nouveau.

 

Isabelle Diffre

J'aime que ces tableaux ne soient pas complètement figuratifs, j'y vois des bords de mer ou des paysages brumeux qui m'évoquent la Bretagne.

 

Claude feuillet

Un univers onirique et une texture particulière.

 

 

Grand marché d'Art contemporain à la Halle Freyssinet

grand-marche-dart-contemporain--la-halle-freyssinet.jpg

 

Geneviève Penloup

Parce que son travail est très différent de tout ce que j'ai pu voir ces dernières années. Il m'évoque les forêts un peu inquiétantes des contes de fées ou des romans fantasy.

 

Stefan Beiu

Je l'avais déjà repéré l'an dernier avec ses grandes toiles de tours de Babel, qui mêlaient un motif de loin, et une multitudes de scènes plus petites lorsqu'on se rapproche. J'aurais bien été tentée de faire l'acquisition de l'une de ses toiles l'an dernier, mais cette année, ses prix ont beaucoup augmenté. J'ai loupé le coche pour cet artiste !

 

Sophie

J'ai particulièrement aimé sa dernière série (dont seule un statue est présente sur le site) avec des femmes des années folles, fines mais féminines, et très élégantes.

 

Nathalie Seguin

Une nette préférence pour sa série avec des danseuses aux robes virovoltantes qui m'évoquent le flamenco, et dont l'aspect général change complètement selon le point de vue à partir duquel on regarde la statue.

 

Virginia Bénard

Ses toiles ressemblent à de simples portraits de mode avec des fonds colorés. Accrocheur.

 

Commenter cet article