Mon casting idéal - 15 août 2012

Publié le 15 Août 2012

bobine3

Tous les mois, il s'agit d'imaginer le casting idéal pour adapter au cinéma un des livres lus dans le mois précédent (du 15 au 15, dans mon cas).

 

Si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à faire de même, je mettrai les liens !

 

 

LE LIVRE EN QUESTION  

Les affligés

 

Le casting :


jamie-bell.jpgQuinn : Jamie Bell  


 - QUI C'EST ? 

Allez, vous ne reconnaissez pas la jolie frimousse de Billy Elliot ?  Depuis le film qui l'a rélévé au grand public, le jeune garçon, devenu jeune homme, n'a pas chômé et on l'a ensuite aperçu entre autres dans le King Kong de Peter Jackson, puis dans le rôle titre de My name is Hallam Foe et du Tintin de Spielberg. Cette année, on l'a également vu dans Jane Eyre de Cary Fukunaga et il sera au casting du très attendu Django Unchained de Tarantino.

 
- POURQUOI ?

Parce qu'il sait aussi bien jouer des rôles doux que torturés, et je le verrais bien dans la peau de ce jeune homme survivant des tranchées, revenu sur sa terre natale pour réparer l'injustice qui lui a été faite et l'horrible crime dont on l'accuse. 

 



chloe-moretz.jpgSadie Fox : Chloé Moretz   


 - QUI C'EST ? 

Une actrice très talentueuse et prolixe, qui, à tout juste 15 ans, a déjà tourné pas moins de quatorze films et en a neuf autres en projet ! Rien que ça. Jusqu'ici, on l'a surtout vu dans les films de genre, comme Amityville ou The Eye. Quant à moi, je l'ai découverte sous le masque de Hitgirl, dans l'étonnant Kick-Ass, puis Tim Burton lui a offert son premier vrai rôle grand public dans Dark Shadows. On la verra notamment dans Kick-Ass 2 et dans le très attendu remake de Carrie dont les premières images sont sorties ces derniers jours. Enfin, les projets ne manquent pas pour cette actrice qui malgré son jeune âge joue également à merveille des codes du tapis rouge.

 
  - POURQUOI ?

Parce que sous son joli minois, elle est habituée des rôles ambigüs et que je la verrais très bien dans ce personnage de sauvageonne un brin sorcière, à la fois naïve et terriblement inquiétante.

 


 

Pour les plus petits rôles :


Robert : J'y verrais bien un acteur habitué aux rôles de gentils, justement parce que ce Robert est le méchant que personne ne voit, respecté dans sa communauté. J'aurais très envie d'y voir quelqu'un comme Hugh Jackman, d'abord parce qu'il est australien, ensuite parce qu'il a le charme pour que l'on croie à son double langage.

 

La mère de Quinn:  Je le confierais à Helena Bonham Carter, qui est vraiment une actrice que j'admire, sans doute parce qu'elle a toujours eu des personnages bizarres. Ici, c'est un rôle avec de subtils mélanges de sentiments contraires, entre joie de revoie son fils vivant, douleur de la mort de sa fille et le doute de sa propre responsabilité dans le drame.

 

Le père de Quinn : Eric Bana, parce que cela fait trop longtemps qu'on ne l'a pas vu sur nos écrans, et parce que ce personnages rude et taciturne, désemparé devant la douleur et dépassé par les évènements lui conviendrait bien, je pense !

 

 

Les petits plus :   

- Côté réalisation: Darren Aronofsky, ce réalisateur dont le Black Swan a été largement récompensé et commenté, a également à son actif le magnifique  The fountain.  Il sait mettre en image les rêves hallucinés et les sentiments violents.

 

 

Voilà pour ce mois-ci !

 

Commenter cet article