Mariage à l'anglaise ****

Publié le 4 Avril 2013

Mariage-a-l-anglaise.jpgDe Dan Mazer

 

Depuis qu’ils se sont rencontrés dans une soirée, Nat, jeune femme ambitieuse, et Josh, apprenti romancier, nagent dans le bonheur, malgré leurs différences. Car si Josh est plutôt du genre intellectuel, Nat est une fonceuse. Ce qui ne les a pas empêchés d’être réunis par un coup de foudre réciproque. Leur mariage est idyllique, même si personne – de leurs proches à leurs amis, jusqu’au pasteur qui officie – ne croit qu’il pourra durer… Surtout quand l’ex-petite amie de Josh, Chloe, et le charmant client américain de Nat, Guy, s’en mêlent…


Alors que Josh et Nat s’apprêtent à fêter leur un an de mariage, aucun des deux ne veut être le premier à jeter l’éponge. Leur couple pourra-t-il résister aux pressions de toutes parts ?

 

Voici un film que je n'avais pas forcément prévu de voir, mais je résiste mal à l'opportunité de découvrir quelque chose avant sa sortie officielle. Pure vanité, sans aucun doute.

 

Toujours est-il que me voici un soir confortablement assise au Club Lincoln pour un film qui me semble devoir être une comédie romantique sans surprise. Les premières images ne démentent pas cette impression, musique y compris. Cependant, très vite, ce vernis idéal se craquèle pour laisser place à des personnages bien plus réels qu'il n'y paraît. Une certaine angoisse semble émaner de chacun d'eux : peur de l'échec, peur d'être rejeté, peur de la solitude.

 

Cette comédie, pourtant très drôle, n'a pas la légèreté et le pétillant ordinaire au genre : elle souffle le chaud et le froid sans cesse sur des personnages comiques malgré eux, souvent blessés, qui tentent malgré tout de préserver les apparences.

 

Certaines scènes par ailleurs, brillent par leur côté incongru dans ce genre de film, et réservent les plus beaux moments de rire. Les acteurs, quant à eux, semblent s'en donner à coeur joie lorsqu'on leur confie la tâche d'utiliser certains codes de la comédie romantique pour mieux les démolir à l'instant suivant. Bien sûr, tous les clichés ne sont pas systématiquement pétardés, mais ils le sont juste assez souvent pour réussir à créer la surprise.

 

Un film ou j'ai donc ri de bon coeur, et donc la force majeure est sans aucun doute d'être beaucoup plus original que ne pouvait le laisser craindre son affiche.

 

Commenter cet article