Les visiteurs du soir **

Publié le 1 Février 2011

les-visiteurs-du-soir-12396-1360205074.jpgDe Marcel Carné

 

 

1485. Deux ménestrels sont envoyés par le diable pour corrompre l'union de la fille du baron Hugues avec le chevalier Renaud. Mais l'un deux, Gilles s'éprend de la promise. Furieux, Satan débarque sur terre !

 

 

 

 

 

 



Fondé sur une ancienne légende médiévale, ce film, sorti en 1942 a tout de même pas mal vieilli.

Il y a de vraies trouvailles dans les "effets spéciaux", surtout pour l'époque, et j'aime beaucoup la façon qu'a le réalisateur de structurer très nettement l'espace tout en ombres et lumières, éléments ô combien indispensables lorsqu'il s'agit d'un film en noir et blanc. Le personnage du Diable dispose en outre de répliques drôles, qui font mouche dans le contexte. On passera bien sûr sur les chorégraphies de combat, qui évoquent à l'heure actuelle davantage ceux d'Yvain et Gauvain dans Kaamelot (clin d'oeil aux fans) qu'une joute médiévale.
En revanche, là ou le film pêche, et c'est dommage, c'est dans le jeu des amoureux. Le rendu est tellement niais et inexpressif que le jeu d'acteur de mes chers Bollywood paraitrait presque fin et nuancé en comparaison. Non, honnêtement, le type de jeu d'acteur a clairement mal vieilli, et si à l'époque il s'agissait peut-être d'un code, aux yeux du public actuel (en tout cas de mon point de vue), le résultat apparaît tellement surjoué que j'ai passé la dernière partie du film à pouffer de rire... aux moments supposés les plus tragiques.
Toutes mes excuses, mon ignorance des films de cette époque, et donc mon incapacité à le replacer dans son contexte, à le juger d'après ces éléments, est peut-être la cause de ce manque d'adhésion. Mais, même anciens, on regarde parfois de vieux films avec une certaine indulgence: on y reconnaît les faiblesses de leur époque tout en arrivant à passer au-delà en tant que spectateur actuel. Ici, même en reconnaissant à ces "visiteurs du soir" quelques qualités,je n'ai vraiment pas pu.

Commenter cet article

LN 23/02/2011 20:52


C'est vrai que leur manière d'exprimer leur amour en devient assez comique! C'est un beau film, certaines scènes m'ont donné l'impression d'un premier essai avant le chef-d'oeuvre qu'est "Les
enfants du Paradis". En particulier les dialogue entre Arletty et Marcel Herrand qui se ressemblent beaucoup dans les deux films. Bonne idée aussi de regarder Sarah Bernhardt :-)


akialam 02/03/2011 17:01



bon, il va falloir alors que je passe au delà d'une mauvaise première impression pour "aller voir plus loin" donc !



FT 08/02/2011 10:23


Bonjour Akialam !J'aime beaucoup Marcel Carné, mais je comprends parfaitement ce que tu as ressenti, je crois que les temps ont vraiment changé, l'époque aussi et certains films ou jeux d'acteurs
ne passent plus !Et ça en devient même comique : as tu déjà entendu jouer Sarah Bernhardt ( on trouve sur le web certains enregistrements ) ? Encensée au début du XX e siècle, elle ne passerait
plus du tout aujourd'hui !Pour les "visiteurs du soir", certains y ont vu une transposition de la Résistance contre l'occupant. Je te conseille malgré tout "Les enfants du Paradis" de Carné, dans
le vieux Paris: une illustration de certaines lettres de "Je vous écris de Paris". Bonne journée !


akialam 08/02/2011 19:52



Tiens, il faut que je regarde Sarah Bernhardt! Merci pour le conseil !