pilliers-de-la-terre_serie.jpgDe Sergio Mimica-Gezzan

Disponible en dvd 

 

En 1120, un navire disparaît mystérieusement corps et biens dans la Manche, avec à son bord l’héritier du trône d’Angleterre et sa jeune épouse. Dans ces circonstances, le roi Henry Ier demande aux barons du royaume de prêter allégeance à sa fille Maud. Mais l’Eglise, influencée par le machiavélique évêque Waleran, complote en faveur de son neveu, Stephen. Tandis que le pays sombre dans la guerre civile, le prieur du modeste village de Kingsbridge, un bâtisseur de talent et un jeune sculpteur de génie entreprennent de construire une gigantesque cathédrale. Leur projet ambitieux va attiser les jalousies et les luttes de pouvoir…

 

 

Je chronique rarement des séries. Pour celle-ci j'ai dérogé à la règle pour une double raison: d'abord, comme je l'ai vue d'une traite, je ne l'ai pas vraiment perçue comme une série, mais plutôt comme un très long film. Ensuite, je l'avais évoquée dans mon post sur le livre et je me voyais mal la passer sous silence après l'avoir visionnée.

Alors, quid de la série ? J'avais tellement apprécié le livre que je craignais un peu d'être déçue par son adaptation. La première bonne nouvelle, c'est qu'au regard du temps que couvre l'intrigue (près de 40 ans) le format série est le meilleur des choix possible. Je n'ose imaginer le carnage que l'on aurait fait avec une histoire réduite à deux heures.

L'autre bonne nouvelle, c'est que l'adaptation a, a quelques exception près, respecté le livre. Bien entendu, on pourrait déplorer quelques changements, et c'est ce que je me suis dit au départ. Cependant, en y réfléchissant bien, il a sans doute été nécessaire de dramatiser une partie des moments cruciaux dans le film : d'une part pour mieux comprendre la psychologie des personnages et leur réaction aux événements, puisqu'on ne peut suivre leur cheminement intellectuel et émotionnel en profondeur, comme dans le livre. D'autre part, avec la notion de série vient naturellement l'idée de donner au spectateur l'envie de voir la suite. Il est vrai que les événements vécus de manière très violente par les personnages dans l'ouvrage et ressentis comme tels par le lecteur, ne sont pas toujours spectaculaires. Or, pour l'écran, il est tout de même nécessaire d'avoir des images visuellement accrocheuses.

Cette adaptation est donc bonne dans la mesure où elle réussit à mettre en images le livre de façon relativement fidèle, à insérer les personnages dans un contexte historique complexe mais rendu compréhensible, et enfin à instaurer un certain suspense, ingrédient en général absent du genre historique. Pas mal du tout.

 

La note tout à fait subjective et qui n'engage que moi : 5/5

 

ACHETER 
coffret dvd
format poche
Retour à l'accueil