Les invités de mon père ***

Publié le 31 Mars 2010

invites de mon pereLes invités de mon père, de Anne Le Ny

Genre: comédie dramatique
Lieu et époque: Paris, époque actuelle

 

Un film assez surprenant, entre deux genres, qui ne cherche pas à dénoncer ou légitimer, posant simplement les bases d'une réflexion. Karin Viard et Fabrice Luchini incarnent avec conviction les deux enfants, respectivement ébahie et amusé, d'un père qui revit d'une nouvelle jeunesse. Le sujet complexe de l'immigration, qui aurait facilement pu tourner dans le pathos, est ici traité en simple observation, car point de manichéisme primaire, les torts sont partagés et chaque personnage à ses raisons, compréhensibles si ce n'est légitimes.

De la franche comédie, le film glisse imperceptiblement vers le drame, et l'on sent bien qu'aucune fin ne sera heureuse pour tous, que quelle que soit l'issue de cette histoire, elle aura forcément des dégâts collatéraux.

Luchini et Viard sont les deux faces d'une même éducation, l'une s'inscrivant en accord, l'autre en opposition avec la figure paternelle. La crise familiale qu'ils traversent les amène à réfléchir davantage sur eux-mêmes et sur leur vie, quitte à la réorienter en chemin...Les deux comédiens s'en donnent à coeur joie, avec notamment un Luchini à l'oeil lubrique rêvant à sa jeune et jolie belle-mère...

Reste une impression de malaise à l'issue, car sauf conviction politique forte en la matière, le spectateur lambda se sentira sans doute lui aussi pris entre deux feux avec cette question, lancinante: et vous, qu'auriez-vous fait à leur place ?


Résumé:
Lucien Paumelle a toujours eu des convictions fortes. Médecin retraité, il reste un homme d'action, réputé pour son implication dans de nombreuses causes humanitaires.
Son engagement le conduit jusqu'au mariage blanc avec une jeune femme moldave, Tatiana, pour lui éviter l'expulsion.
Mais ses enfants, Babette et Arnaud, s'aperçoivent rapidement que le comportement de leur père n'a plus grand-chose à voir avec les principes qu'il a toujours prônés : malgré ses 80 ans, Lucien aurait-il succombé au charme de sa flamboyante épouse ?
Tandis que Tatiana et sa fille prennent leurs marques chez les Paumelle, le chaos s'installe dans le quotidien de Babette et Arnaud. Bientôt, ce sont toutes les relations familiales qui sont à redéfinir ?

Commenter cet article