Les Aventures de Tintin 1 : Le secret de la Licorne ***

Publié le 13 Novembre 2011

les-aventures-de-tintin-le-secret-de-la-licorne-14794-20759.jpgDe Steven Spielberg

 

Parce qu'il achète la maquette d'un bateau appelé la Licorne, Tintin, un jeune reporter, se retrouve entraîné dans une fantastique aventure à la recherche d'un fabuleux secret. En enquêtant sur une énigme vieille de plusieurs siècles, il contrarie les plans d'Ivan Ivanovitch Sakharine, un homme diabolique convaincu que Tintin a volé un trésor en rapport avec un pirate nommé Rackham le Rouge.

Avec l'aide de Milou, son fidèle petit chien blanc, du capitaine Haddock,un vieux loup de mer au mauvais caractère, et de deux policiers maladroits, Dupond et Dupont, Tintin va parcourir la moitié de la planète, et essayer de se montrer plus malin et plus rapide que ses ennemis, tous lancés dans cette course au trésor à la recherche d'une épave engloutie qui semble receler la clé d'une immense fortune… et une redoutable malédiction.

De la haute mer aux sables des déserts d'Afrique, Tintin et ses amis vont affronter mille obstacles, risquer leur vie, et prouver que quand on est prêt à prendre tous les risques, rien ne peut vous arrêter…

 

 

Comme beaucoup, j'ai découvert les albums de Tintin étant enfant, mais sans leur vouer un culte particulier. Mais pour beaucoup, Tintin fait partie des héros de l'enfance et à ce titre, le réalisateur décidant de porter les aventures du jeune reporter sur grand écran endosse une double responsabilité : plaire aux enfants d'aujourd'hui sans trahir ceux d'hier. Car s'attaquer à Tintin revient à risquer le sacrilège à chaque instant. Avec Spielberg et Peter Jackson aux commandes du projet, les risques étaient néanmoins limités. 

 

A vrai dire, j'ai été agréablement surprise par le résultat. Dès le début du film, un clin d'oeil au dessin original affirme tout de suite les intentions du réalisateur : moderniser l'esthétique tout en gardant l'esprit d'Hergé.

 

Et c'est bien là le secret de ce film, car la modernisation repose sur les éléments d'intrigues déjà présents dans les albums, mais agencés différemment pour créer une dynamique plus adaptée au grand écran. Une autre bonne idée, selon moi, c'est d'avoir réussi à intégrer des gags des planches originales, même un peu improbables, ce qui permet de garder une part de légèreté enfantine pour contrebalancer l'esthétique très réaliste. L'animation en elle-même surprend par sa qualité et son réalisme, tout particulièrement lors de la scène où l'on découvre la Licorne luttant contre la tempête: le modelé de la mer est proprement sublime.

 

Au final, un film divertissant, drôle, au rythme peut-être un peu trop soutenu mais qui offre un spectacle plus qu'honorable. Et finalement, n'est ce pas là l'essentiel ?

 

Et pour les plus impatients, sachez que deux autre opus sont d'ores et déjà prévus pour 2012 et 2013.

Commenter cet article

FT 24/11/2011 13:11

Bonjour Akialam! Je suis fan de Tintin depuis mon enfance comme toi, adolescent j'attendais avec impatience les 5 minutes de dessin animé télévisé quotidien en noir et blanc! Et je suis étonné de
voir qu'aujourd'hui mes enfants adorent aussi Tintin, ils ont un lien particulier avec les personnages d'Hergé, seul Astérix- et Blake et Mortimer pour l'un d'eux- peut rivaliser: à défaut d'avoir
pu leurs transmettre ma passion des figurines 1er Empire, ils ont tous le goût de la BD. Nous avons été voir en famille le film- mais pas en 3D- et nous avons tous adoré! Il y a ce je ne sais quoi
de magique qui fait qu'on a l'impression de retrouver un ami d'enfance en Tintin, tant il est vrai qu'à force de lire et relire les albums, les dessins sont gravés dans notre mémoire et énormément
de détails et de références à la BD ponctuent le film: logique, mais aussi qui touche beaucoup le spectateur fan! La scène de l'abordage des navires pirates est terrible (Spielberg a déjà
l'expérience des pirates), celle de l'avion palpitante, et règne une ambiance rétro, vieille Europe, nostalgique et caractéristique de Tintin! Attendons les épisodes suivants, avec la suite du
Trésor de Rackham le Rouge... Je me pose une question: est-ce moi qui ai emmené mes enfants au cinéma, ou bien eux qui m'ont fourni un bon prétexte pour aller voir Tintin? J'en avais tellement
envie, que je ne me suis pas fait prier! Bonne journée Akialam!

akialam 28/11/2011 16:19



Même sans le voir en 3D (avec les lunettes), l'animation a été faite en trois dimensions !


Ma préférence va vraiment à celle de l'abordage, même si tout de même, l'idée qu'un navire puisse être soulevé de l'eau accroché à un autre navire par son seul mât me semble quelque peu
invraisemblable, mais la tempête est superbe !


Quant à qui traîne qui au cinéma... et bien moi je ne me pose pas vraiment de question puisque sans avoir de loupiots, je vais tout de même voir pas mal de film d'animation !