Le principe de Peter **

Publié le 25 Mai 2010

Principe de PeterDe L.J. Peter et R. Hull

aux éditions du livre de poche
 

Le principe de Peter vous plongera dans l'émerveillement en vous faisant découvrir
que votre patron
votre chef de service, votre contremaître...
sont moins compétents
ques vous ne le croyez.

Vous serez étonné
de constater que, malgré
cette incompétence,
ils ont pu s'élever aussi haut
dans l'échelle sociale.

Peut-être vous poserez-vous la question:
et moi?

 

 

Ce principe de Peter est finalement assez simple, presque évident, mais il est assez drôle de le voir formulé. En bref, tout employé compétent à un poste obtiendra une promotion. S'il est compétent à ce nouveau poste, il sera tôt ou tard promu. S'il y est incompétent, il y restera indéfiniment, sclérosant ainsi le système hiérarchique. D'où le résumé quasi comique de ce principe : "chaque employé s'élève et demeure à son niveau d'incompétence"


C'est triste, mais ça explique bien des choses. Une fois ce principe posé, l'auteur s'acharne à nous prouver que rien, absolument rien n'échappe à ce principe. Les exceptions qu'on pourrait lui opposer n'en sont pas, et il détaille les pathologies liées à cet état d'incompétence. Cette partie de la démonstration est un peu trop lourde et du coup ne convainc pas, car elle semble trop systématique pour être complètement honnête.

 

De même, il serait intéressant que l'auteur nous donne les clés pour nous auto-évaluer, pour aider le lecteur à trouver où il en est.

Au final, une théorie intéressante, mais son acharnement à prouver l'universalité et la toute puissance de ce principe devient vite agaçant. Prétentieux, même. 


 

Mon principe est la clé d'une compréhension de tous les systèmes hiérarchiques et par conséquent, de toutes les structures de la civilisation. Quelques excentriques s'efforcent de n'être mêlés à aucun système hiérarchique, mais tout le monde, dans les affaires, l'industrie, le commerce, les syndicats, la politique, l'armée, la religion et l'enseignement en est tributaire. Tous sont gouvernés par le principe de Peter.
Beaucoup d'entre eux, sans doute, pourront gravir un échelon ou deux, passant d'un niveau d'incompétence à un niveau d'incompétence plus élevé. Mais la compétence dans cette nouvelle situation fait qu'ils se trouvent qualifiés, pour une nouvelle promotion. Pour chaque individu, pour vous ou pour moi, la dernière promotion fait passer d'un niveau de compétence à un niveau d'incompétence.
Ainsi, avec le temps - et en supposant l'existence d'un nombre suffisant de rangs dans la hiérarchie - chaque employé s'élève et demeure à son niveau d'incompétence. Le corollaire de Peter précise: "Avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité."
Vous trouverez rarement un système dans lequel chaque employé aura atteint son niveau d'incompétence, naturellement. Dans la plupart des cas, le travail continue.
Ce travail est accompli par les employés qui n'ont pas encore atteint leur niveau d'incompétence.

Commenter cet article

LN 31/05/2010 11:05


C'est effectivement un principe qui se vérifie tous les jours dans toutes les entreprises ou presque malheureusement...


akialam 31/05/2010 14:24



Eh oui ....c'est triste mais a priori inévitable