L'amour a ses raisons ****

Publié le 17 Juin 2011

l-amour-a-ses-raisons_affiche.jpgDe Giovanni Veronesi

 

Trois histoires d'amour à différents âges : la jeunesse, la maturité, l'âge de raison.

La jeunesse : Roberto est un jeune avocat ambitieux ; il doit épouser Sara. Tout semble planifié dans sa vie. Au cours d'une expropriation dont il est chargée, il rencontre Micol, magnifique et provocante jeune femme d'un petit village Toscan. Tout se complique alors.

La maturité : Fabio, présentateur vedette du journal télévisé, est un mari irréprochable depuis 25 ans. Lors d'une soirée, il rencontre Eliana, une femme fatale pleine d'imprévus. Lorsque celle-ci ne veut plus le quitter, cette histoire qui devait être sans lendemain s'avère plus difficile à maîtriser.

L'âge de raison : Adrian est un professeur américain d'histoire de l'art. Depuis son divorce, il a décidé de vivre à Rome. Il est ami avec Augusto, le concierge de l'immeuble. Sa fille, la fulminante Viola, vient bouleverser la tranquille existence d'Adrian, qui va ressentir des émotions jusque-là éteintes...

 

 

Parmi mes bonnes résolutions de la rentrée dernière, il y avait l'idée de voir d'autres films que ceux provenant du trio de pays France/USA/Grande-Bretagne, voici donc un film italien fort sympathique, une comédie romantique divisée en trois parties, un pour chaque âge de la vie. 

 

J'ai vu que les critiques pour ce film n'étaient pas bonnes, ce qui m'a étonné, parce que de mon côté, il m'a beaucoup plu. Il faut dire qu'en ce qui me concerne, le simple fait d'entendre parler italien tend à me faire d'emblée rajouter une * à ma note. C'est le côté très subjectif de cette dernière. On a beau tenter de décortiquer les films, on n'en reste pas moins un spectateur, avec son ressenti parfois différent de la simple analyse intellectuelle et esthétique...

 

Passant de la comédie pure tirant du côté du marivaudage à des moments de belle émotion, sans oublier quelques personnages presque clownesques, il est possible que le côté très extraverti ait quelque peu déplu aux absolus réfractaires du surjeu. Il n'empêche, caricatural ou non, cliché ou non, invraisemblable ou non, ce mélange d'émotions et de comédie m'a terriblement diverti.  Un petit ***, donc, pour le film côté tête, plus l'* que je me réserve pour ajouter mon avis plus personnel, du côté coeur.

Commenter cet article

FT 06/07/2011 22:08


Bonjour Akialam! Il y avait aussi dans tes résolutions de fin d'année le projet de te mettre à l'italien, et je vois qu'il y a quand même quelques tentatives! J'adore le cinéma italien , mais je
reconnais que je me suis arrêté aux années 70/80, et que le cinéma italien actuel est un peu inconnu pour moi, alors c'est l'occasion pour moi de renouer avec une époque; mais en ce qui me
concerne, ce sont d'emblée plusieurs étoiles pour un film parlant italien, quel bonheur d'entendre chanter cette langue! En ce moment je lis le premier roman d'une amie italienne, passionnant et ça
m'oblige a me replonger dans cette langue que j'aime! Bon, en plus un des personnages s'appelle Fabio dans ce film, je le mets sur ma liste ! Bonne journée !


akialam 07/07/2011 07:43



Il y a de plus en plus de films italiens qui arrivent sur nos écrans, et c'est tant mieux. Les spécialistes disent qu'on assiste à un renouveau du cinéma italien après une période de déclin...
tant mieux ! :)