Kick-ass ****

Publié le 24 Avril 2010

Kick assDe Matthew Vaughn

 

Dave Lizewski est un adolescent gavé de comics qui ne vit que pour ce monde de super-héros et d'incroyables aventures. Décidé à vivre son obsession jusque dans la réalité, il se choisit un nom - Kick-Ass - se fabrique lui-même un costume, et se lance dans une bataille effrénée contre le crime. Dans son délire, il n'a qu'un seul problème : Kick-Ass n'a pas le moindre super-pouvoir...
Le voilà pourchassé par toutes les brutes de la ville. Mais Kick-Ass s'associe bientôt à d'autres délirants copycats décidés eux aussi à faire régner la justice. Parmi eux, une enfant de 11 ans, Hit Girl et son père Big Daddy, mais aussi Red Mist. Le parrain de la mafia locale, Frank D'Amico, va leur donner l'occasion de montrer ce dont ils sont capables...

 


Les affiches et les costumes auraient pu faire penser qu'il s'agissait d'un hommage à ces films de super-héros kitch des années 70-80. Il s'agit bien d'un hommage, mais assez différent de ce que j'imaginais : le réalisateur qui filme ici un ado ordinaire décidant de devenir un super-héros, emprunte bien une part de son esthétique à ces modèles, mais ficelle le tout comme un film d'action ordinaire. Les bonnes intentions ne suffisent pas à transformer un ado comme les autres en super-héros, et ce dernier va apprendre, à ses dépends, que le danger est réel. Pas un film pour enfants, donc, plutôt pour grands ados biberonnés à la culture comics et jeux vidéos. Ceux qui s'y sont familiarisés sur le tard peuvent aussi trouver ça drôle, puisque c'est mon cas.


Pour les fans, certaines scènes deviendront probablement "cultes", entre autres, une des finales, tarantinesque au possible, qui a tous mes suffrages.


C'est violent et drôle à la fois, du comique ordinaire, mais aussi une bonne dose d'humour noir. Un mélange détonnant qui ne plaira sans doute pas au plus grand nombre. Je suis moi-même étonnée de l'avoir aimé, tant je suis sensible d'ordinaire à la violence. Tournerais-je geekette ? 

Un film très particulier, qui se joue des codes et multiplie les clins d'oeil, mais qui a le mérite de surprendre le spectateur en jouant moins sur le second degré qu'il n'y paraît de prime abord.

 

Commenter cet article

Adrien 24/05/2010 23:15


Et oui, tu tournes geekette (Sois-en fière!!!) A croire que les quelques heures passées à Rome en notre compagnie t'avait contaminée...


akialam 25/05/2010 10:14



le fait de vivre avec un informatien ne doit pas aider non plus, je pense!


D'ailleurs, c'était tellement chouette la visite de Rome, que j'y retourne cet été avec ma soeurette !



Pingouin_Asmatique 24/05/2010 10:47


This movie is reeeeaally Kick ass !
Watch my website !

Sign : The Masked Pingu.


akialam 24/05/2010 12:20



Masked Pingu !  shouldn't you be working ?


I wouldn't dare to reveal your identity, though. lol


see you