Jumper **

Publié le 9 Novembre 2009

Jumper, de Doug Liman

Genre: fantastique, aventure
Lieu et époque: sur terre, époque actuelle

Même si je n'attendais pas grand-chose de ce film, il m'a néanmoins déçu. Si l'on m'avait servi le classique cocktail aventures-bagarres-love story, sans rien d'autre, je m'en serais contentée. Mais le réalisateur tente de glisser d'autres thèmes, tentatives malheureusement avortées, qui du coup frustrent le spectateurs. Quid de la relation de David avec son père ? A peine esquissée. Quid de l'histoire de la mère de David ? Evacuée en deux minutes, bâclée juste pour ne pas la laisser en suspens. Où est l'intérêt ? Ces scènes n'auraient pas manqué au film, mais, présentes, le handicapent.
Dommage, car l'idée de départ, fonctionnant sur le fantasme de la télétransportation n'est pas si mauvaise...


Résumé:
Depuis qu'il a découvert qu'il pouvait jumper n'importe où sur terre, le monde n'a plus de limites pour David Rice. Grâce à son pouvoir, il peut déjeuner en Egypte sur la tête du Sphinx, passer la journée à faire du surf en Australie, dîner à Paris et prendre le dessert au Japon. Les murs ne l'arrêtent plus et aucun coffre de banque ne lui résiste.

Libre comme personne, David vit dans l'insouciance la plus totale, jusqu'à ce qu'il rencontre Griffin, un autre jeune homme qui possède comme lui le pouvoir de jumper. Ce dernier lui révèle qu'ils font partie d'une longue lignée de Jumpers traqués et éliminés sans pitié par une organisation secrète : les Paladins.

Repéré par le chef de ces redoutables guerriers, David va se retrouver au centre d'une guerre sans pitié qui dure depuis des siècles et va le conduire aux quatre coins du globe...
Commenter cet article

le concombre masqué 21/11/2009 15:40


Tiens, tiens, Akialam devient critique envers un film... interessant !


akialam 26/11/2009 08:56


Ben si... ça m'arrive des fois ! Rarement, il est vrai, mais quand même !