In the air ***

Publié le 27 Janvier 2010

in the airIn the air, de Jason Reitman

Genre: comédie dramatique
Lieu et époque: Etats-Unis, époque actuelle

Un film sympathique, bien qu'il ne sorte pas vraiment des sentiers battus. Georges Clooney est ici dans un registre assez différent de celui de séducteur dans lequel on a pris l'habitude de le voir, et cependant assez proche au final. Le beau quadra est ici un célibataire convaincu, qui voit ce pour quoi il vit lui échapper alors qu'une jeune femme pleine d'idées théoriques ambitionne de rationaliser les procédures de leur entreprise. Il se sent alors vieillir, poussé par la nouvelle génération. Un homme dont les convictions sont peu à peu ébranlées par ce qu'il voit autour de lui, qui se fragilise, sans pour autant se briser. Les second rôles, bons, donnent du relief à ce personnage déjà bien établi. Pour le reste, est-il vraiment crédible ? Je n'en sais trop rien, car un homme solitaire à ce point, et qui se plaise dans cette situation me semble assez exagéré... enfin, pourquoi pas.
Le résultat : une comédie douce-amère sur la quarantaine, mais aussi sur les femmes, la vie de famille, la carrière. Pas de grandes vagues, mais non sans charme.

Résumé:
Ryan Bingham est consultant en transition professionnellle (en fait il vire les gens pour le compte de grosses sociétés). Ryan porte donc très bien le costume trois pièces et gère sa vie et son travail de manière plutôt glaciale. La seule chose pour laquelle il insuffle un peu de passion est son activité de prédilection. Il voyage, il voyage beaucoup en classe affaire et son but est de devenir le troisième homme à enregistrer le record de 10 millions de miles parcourus par avion.
Un jour, le boss de Ryan lui présente une nouvelle collègue, fraîchement sortie d'une université prestigieuse, Natalie Keener. Celle-ci veut révolutionner leur méthode de travail en utilisant la vidéo-conférence. Ryan est horrifié, non seulement ceci remet en question ses compétences professionnelles mais surtout cela signifie une chose : il ne voyagera plus.


Commenter cet article

Rémy 23/02/2010 12:19


Quelle production !
Grâce à ton blog j'ai une très bonne synthèse des livres et films !
Je t'embrasse.
Papa


akialam 25/02/2010 20:35


Et c'est pas fini ! Un rythme d'enfer que j'ai ! le blog ne suit pas toujours la réalité, j'ai un peu de retard en ce moment... mais je vais me rattrapper !


Valentine 22/02/2010 16:28


Je pense que son personnage est tout à fait crédible. Ensuite, dans un tel contexte de solitude, j'imagine que l'on se convint peu-à-peu que cette solitude est ce que l'on désire, qu'elle est notre
meilleur allié. Histoire de ne pas avoir à faire face à ses peurs ou la détresse émotionnelle de l'isolement.


akialam 22/02/2010 17:12


J'imagine aussi.