Exposition Odilon Redon *****

Publié le 28 Mai 2011

Odilon_redon_grand_palais_exposition_au_dela_du_reel.jpgDu 23 mars  au 20 juin
Grand palais



Dernière exposition de l'année au Grand palais, il s'agissait de celle qui m'intriguait le plus. L'affiche avec "l'araignée souriante" avait attiré mon attention. Il me semblait l'avoir déjà vue quelque part...sans que j'aie encore trouvé où.

L'exposition, ouverte par un autoportrait de l'artiste, se poursuit par une présentation de son époque et du contexte artistique dans lequel il se trouvait. Odilon redon est classé parmi les symbolistes, et se pose en opposition avec les naturalistes d'une part, et les impressionistes d'autre part. Au réel, quelle que soit sa représentation, il préfère des sujets imaginaires, parfois même inquiétants, avec des thèmes récurrents : l'oeil, la sphère, et beaucoup de têtes sans corps. La première partie de l'exposition est essentiellement composée de lithographies en noir et blanc, ce qui accentue l'idée d'étrange.

Cette exposition va ensuite crescendo dans l'émerveillement : après une partie relativement sombre et inquétante, on découvre des choses un peu plus colorées, jusqu'à ce qui sont, selon moi, les plus belles pièces de l'exposition. Parmi mes préférées, une toile représentant des capucines (même si l'image que je vous propose ne rend pas grâce aux couleurs réelles...), et une autre représentant un vase de fleurs dans les tons dorés qui n'est pas, je trouve, sans évoquer Klimt.

La dernière vraie bonne idée de cette exposition, c'est d'avoir recréé, quasiment à la fin, une salle à manger entièrement décorée par Odilon Redon, avec une impression de fenêtres et une fausse cheminée pour montrer où et comment étaient situés les différents panneaux. Il y a également quelques pièces de mobilier tapissées dont le motif a été conçu par Redon.

Une exposition facile d'accès (bonne et simple remise en contexte, notamment) et qui devrait plaire même aux petits. Le grand palais ne s'y est pas trompé, d'ailleurs, puisqu'un atelier sur cette exposition leur est proposé. La mise en scène , chonologique, passant progressivement du noir et blanc à la couleur est vraiment agréable, car il crée l'impression de voir des choses de plus en plus belles de salle en salle, et endigue donc la lassitude qui guette toujours en général vers la fin lorsqu'on piétine depuis trop longtemps.


Une belle exposition, sur un artiste dont la dernière rétrospective parisienne datait de plus d'un demi siècle.

 

Commenter cet article

Choupynette 06/06/2011 11:19


finalement, très peu de choses à voir... vu que tout est dans des musées plus célèbres ou des collections privées. Je m'attendais à autre chose. j'aurais dû y réfléchir et savoir que beaucoup de
ses oeuvres ne sont pas dans son pays d'origine!


akialam 07/06/2011 08:02



c'est vrai que par exemple, le musée d'Orsay est vraiment très bien doté, du coup, peut-être qu'il en reste peu pour les autres musées!



Choupynette 02/06/2011 16:15


j'ai découvert cet artiste tout à fait par hasard: certaines de ses oeuvres sont exposées au musée Van Gogh d'Amsterdam que j'étais allée visité. Une déception d'ailleurs que ce musée...


akialam 06/06/2011 06:47



Le musée Van Gogh, ah bon ? pourquoi une déception ?



FT 02/06/2011 06:24


Bonjour Akialam! Regarde sur les étagères de ta bibliothèque, n'aurais-tu pas les " Contes Fantastiques" de Maupassant aux Editions Marabout, car c'est justement cette fameuse araignée de Redon qui
est en couverture, et dès que j'ai vu l'affiche dans les rues, je me suis creusé la tête avant de tomber sur le bouquin dans ma bibliothèque! L'univers d'Odilon Redon s'accorde parfaitement avec
l'atmosphère de ces contes de Maupassant je trouve; j'hésitais à aller voir l'exposition, mais ton article m'a fait changer d'avis, tu es douée pour faire partager les évènements qui t'ont plus !
Bonne journée!


akialam 07/06/2011 08:03



c'est peut-être ça. Je n'ai pas souvenir de les avoir lu, mais c'est effectivement le plus probable!