Exposition : Nature et Idéal, le paysage à Rome 1600-1650 **

Publié le 8 Mai 2011

nature_et_ideal_le_paysage_a_rome_exposition_grand_palais.jpgAu grand palais
du 9 mars au 6 juin


J'avoue, le thème du paysage n'est à priori pas très sexy, et cette exposition ne m'attirait pas trop, mais étant l'heureuse détentrice d'une carte sésame, il aurait été dommage de ne pas aller la voir.

Tout d'abord, l'aspect un peu rébarbatif du paysage se confirme très vite, car même si les tableaux exposés présentent un interêt certain, il s'avère que très vite, ils commencent à tous se ressembler. Se pose également parfois la question du choix des oeuvres: en effet, pour certaines peintures et notamment sur la fin, le paysage n'est plus du tout le sujet principal du tableau, et relégué au rang de décor.

L'évolution du traitement du paysage est néanmoins bien expliqué et assez clair visuellement. On constate qu'au départ, les personnages semblent "plaqués" sur un décor, comme s'ils avaient été conçus séparément. Les couleurs, l'éclairage, tout les exclut de ce décor. Puis, peu à peu, l'intégration des personnages se fait de mieux en mieux.

Vous me verrez sans doute rarement dire cela d'une exposition, mais je pense que sur des sujets un peu ingrats comme celui-ci, il ne faut pas mettre trop d'oeuvres semblables. Peut-être aurait-il fallu élargir le sujet dans le temps et traiter de l'évolution de ce genre sur quatre ou cinq siècles pour le rendre plus accessible.

 

C'est un leitmotiv chez moi lorsqu'il s'agit d'expositions : l'accessibilité. Or, trop souvent, les expositions sont peu pédagogiques, s'adressant déjà à des gens qui connaissent un peu le sujet ou même le maîtrisent. Je rêve d'expositions "à plusieurs niveaux" qui permettraient à tous de trouver leur bonheur. Turner, par exemple, était de celles-ci et les miniatures indiennes à la BNF également.

 

Finalement, ces expositions ont surtout une chose en commun: des explications globales assorties d'autres cartels plus détaillés. Le néophyte lira les grandes lignes, et le visiteur plus savant s'intéressera davantage aux détails. C'est un exercice très difficile, mais nécessaire. A quand des expositions associant des spécialistes avec certains historiens ou historiens de l'art plus "grand public" ? Je pense à Alain Decaux, à Jean d'Ormesson,par exemple qui sont d'un très haut niveau et pourtant qui savent être très pédagogues. Il ne fait quasiment aucun doute qu'ils seraient capables de faire le lien entre le travail de spécialiste et l'explication au public, notamment dans la rédaction des cartels.
 

Commenter cet article

FT 23/05/2011


Bonjour Akialam! Enfin une expo que j'ai vue avant que tu en parles sur ton blog, c'est si rare qu'il faut le signaler! Profitant également de mon sésame( acheté pour Monet), j'ai poussé les portes
du Grand Palais pour un petit vogage dans le temps comme je les aime! Je suis en effet toujours très ému et très sensible aux paysages et mon esprit part très vite pour des rêveries au cours de
telles expositions, et celle ci n'a pas failli. Je me laisse en quelque sorte porter par le paysage, comme lorsque j'écoute un morceau de musique, ou que je lis un roman: je suis d'accord que ces
expos manquent de pédagogie pour les profanes que nous sommes, mais je suis déjà comblé par l'émotion que ça procure , même s'il me manque toutes les infos historiques. Comme ce tableau de Le
Lorrain(je crois) que j'avais déjà vu au Grand Palais il y a... quelques années, avec un coucher de soleil sur les quais, et les navires qui débarquent leurs marchandises: j'adore! J'ai eu
l'occasion de rencontrer d'Ormesson à une réunion des anciens de mon Lycée (avec Plantu), il est passionnant et on n'oublie pas son regard d'acier. Quant à Decaux, je vois qu'on a les mêmes idoles:
une expo commentée par Decaux, je t'accompagne tout de suite! Me permets tu de te signaler deux expos que j'ai appréciée? Musée Jacquemard André: les frères Caillebote( 1 photographe, l'autre
peintre) très interessant, et connais tu le Musée de la Vie Romantique, qui est la Maison de G. Sand, avec une exposition sur les jardins français, rien que l'affiche me fait déjà rêver: très beau
moment! Et puis, un musée du Romantisme, pour une romantique comme toi, c'est du sur mesure! Bonne journée !


LN 24/05/2011


Je l'avais notée mais malheureusement je ne pense pas que j'aurai le temps d'aller la voir :-(