Exposition miniatures indiennes ****

Publié le 22 Avril 2010

expo miniatures indiennes gdExposition miniatures indiennes à la BNF
Du 10 mars au 6 juin


Voici une exposition qui m'a paru un peu singulière. Tout d'abord, elle ne remplit qu'une salle. Ceci peut paraître un peu décevant de prime abord compte tenu du prix d'entrée, mais vous constaterez si vous décidez de vous y rendre qu'en faire le tour prend du temps. Presque deux heures: c'est le temps qu'il nous a fallu pour en faire le tour.


Cette exposition présente toutes une série de miniatures de différentes époques: on y découvre les souverains moghols, des épisodes des grandes épopées fondatrices de la culture indienne (comme le Ramayana), des épisodes de la vie à la cour, des vues de bâtiments, de métiers et de costumes puisqu'une partie de ces oeuvres a été effectuée ou copiée pour les occidentaux.


Ce qui frappe, un peu partout, c'est la minutie des détails, certains étant réalisés à l'aide d'un pinceau à un seul poil ! La finesse des mains et des pieds, les détails des bijoux, les dorures... tant de raffinement ravit l'oeil. Un autre bon point selon moi pour cette exposition, son accessibilité. Vous savez que c'est une chose à laquelle je suis très attachée. Ici, le traditionnel écriteau "nom de l'oeuvre, provenance, datation, matière, technique" n'est même pas présent. On retrouve certains de ces éléments plutôt dans de petits écriteaux explicatifs. Souvent même, un deuxième écriteau cohabite avec le premier pour une même oeuvre: il explique les éléments iconographiques présents, ce qu'ils symbolisent... des éléments souvent oubliés dans les expositions et les musées. On donne des noms à des éléments du tableau: la bague d'archer, le poignard Katar, les noms retranscrits des instruments de musique, ce qui permet de se familiariser avec le vocabulaire de cette civilisation. Cerise sur le gateau, trois petits feuillets distribués à l'entrée de l'exposition font le point sur un certain nombre de choses qui permettent de replacer les oeuvres dans leur contexte : une carte de l'Inde avec les frontières de l'empire moghol, une frise mettant en parrallèle les grandes dates de l'histoire indienne avec celles de l'histoire européenne, et, pour les sous-doués de la mythologie indienne (dont je fais partie), un tableau synthétique des principales divinités et quelques éléments de leur iconographie. De quoi aborder l'exposition sereinement.

Cette exposition est sans doute un peu monotone dans ses sujets et sa présentation pour y amener des enfants (et les miniatures sont à hauteur d'adulte), mais elle reste très accessible de par sa beauté et sa pédagogie. Néophytes ou amateurs de l'art si particulier de la miniature, je pense que tous y trouveront leur bonheur.
  

Commenter cet article