Exercices de style ****

Publié le 26 Décembre 2010

Exercices-de-styleDe Raymond Queneau

aux éditions folio

 

Le narrateur rencontre, dans un autobus, un jeune homme au long cou, coiffé d’un chapeau orné d’une tresse au lieu de ruban. Le jeune homme échange quelques mots assez vifs avec un autre voyageur, puis va s’asseoir à une place devenue libre. Un peu plus tard, le narrateur rencontre le même jeune homme en grande conversation avec un ami qui lui conseille de faire remonter le bouton supérieur de son pardessus.

Cette brève histoire est racontée quatre-vingt-dix-neuf fois, de quatre-vingt-dix-neuf manières différentes. Mise en images, portée sur la scène des cabarets, elle a connu une fortune extraordinaire.

 

 


 

Mon premier contact avec ces textes date, si mes souvenirs sont bons, de la 6e, où j'avais assisté à la pièce de théâtre de lycéens qui les avaient mis en scène. Intriguée par ces textes si particuliers, j'ai à l'époque feuilleté le livre à la bibliothèque sans vraiment le lire pour autant. L'ayant récemment acquis, je me suis dit que ces textes méritaient que je m'y penche vraiment, une bonne fois pour toutes.

C'est donc chose faite. Si certains textes relèvent effectivement du pur exercice de style, d'autres sont un vrai délice. L'idée, simple au demeurant,  pourrait lasser, mais on reste accroché jusqu'au bout. Savoureux !

Poor lay Zanglay

Ung joor vare meedee ger preelotobus poor la port Changparay. Eel aytay congplay, praysk. Jer mongtay kang maym ay lar jer ay ger vee ung ohm ahvayk ung long coo ay ung chahrpo hangtooray dunn saughrt der feessel trayssay. Sir mirssyer sir mee ang caughlayr contrer ung ingdeeveeduh kee luhee marshay suhr lay peehay, puhee eel arlah sarsswar.

Ung per plus tarh jer ler rervee dervang lahr Garsinglahzahr ang congparhrgnee d'ung dangdee kee luhee congsayhiay der fare rermongtay d'ung crang ler bootong der song pahrdessuh.

Commenter cet article

FT 01/02/2012 15:01

Bonjour Akialam! Les livres figurants dans une LAL finissant toujours par trouver leur heure, "exercices de style" a enfin trouvé son moment! Quel régal, et bien sûr toute la famille a été
captivée, ma chérie ayant fait une lecture aux enfants ravis et amusés de ce tour de force et de cette capacité à jouer avec la langue française! En fait, il est au programme de 6e ( tu vois que
les programmes n'évoluent pas trop, mais ta 6e c'était hier!), et découvrir un livre à la maison, j'ai l'impression que ça motive mieux à la lecture que lorsqu'il est imposé par le prof! Bonne
journée!

akialam 02/02/2012 17:36



En fait, à l'époque, il n'était pas au programme de 6e, mais je l'avais vu au théâtre à ce moment-là.


Pour ma part, même grande lectrice depuis mon plus jeune âge, je n'ai que rarement aimé un livre "obligatoire" pour l'école. Je l'ai toujours fait consciencieusement, et ce tout au long de mes
études, mais je n'ai que rarement été passionnée par un livre. A tel point que j'envisage parfois petit à petit, d'en relire certains "de mon plein gré". Après tout, avec un point de vue plus
léger qu'une analyse "en vue d'examen", il est sûrement possible de voir les choses d'un oeil plus bienveillant de prime abord !



Constance 12/01/2011 19:05


UN petit bijou !!


akialam 13/01/2011 07:18



Vraiment, oui, un livre à part



FT 04/01/2011 13:44


Bonjour Akialam! Merci pour cette idée de lecture,ça va me rappeler quelques souvenirs de collège ...J'attends avec impatience ta critique de l'ouvrage de Federovski,j'ai lu celui sur la grande
Catherine qui m'a passionné, mais n'anticipons pas, et un peu de patience !
A bientôtet bonne journée !
FT


akialam 04/01/2011 13:58



c'est le premier que je lis de cet auteur, j'ai presque fini !



LN 03/01/2011 16:28


J'adore ce livre. J'ai toujours trouvé très impressionnant le talent avec lequel Queneau manie et joue avec le langage.


akialam 04/01/2011 11:28



Tout à fait ! C'est vraiment épatant !