District 9 ****

Publié le 20 Octobre 2009

District 9, de Niell Blomkamp

Genre: Action, SF
Lieu et époque: Afrique du Sud, époque indéterminée

Comment imaginer qu'un film de science fiction, avec en filigrane apparent la critique de l'apartheid se transforme radicalement en un film aussi tendu, au suspense insoutenable ? Je dois l'avouer, j'ai failli à plusieurs reprises quitter mon siège tant la tension était grande, et les situations à la limite du supportable pour la petite nature que je suis. Les bruits, le tournage caméra à l'épaule, et sans aucun doute ma place au premier rang de la salle bondée ont contribué a son impact sur ma petite personne. Ce film est d'une efficacité redoutable, indéniable, maintenant en haleine le spectateur jusqu'au bout. Un excellent film de science-fiction, crédible en tout, même pour les aficionados du genre si j'en crois les remarques admiratives de mon accompagnateur. Alors, si ce film m'a trop ébranlée pour remporter toute mon adhésion, force est de constater qu'il est vraiment exceptionnel.

Résumé:
Un vaisseau extraterrestre en détresse stationne dans le ciel de Johannesburg
Les humains avaient tout imaginé, sauf ce qui se produisit. Les extraterrestres n'étaient venus ni nous attaquer, ni nous offrir un savoir supérieur. Ces visiteurs d'au-delà des étoiles étaient des réfugiés. Ils furent temporairement installés dans le District 9, en Afrique du Sud, pendant que les nations du monde se querellaient pour savoir quoi en faire…

Depuis, la gestion de la situation a été transférée à la MNU (Multi-National United), une société privée qui n'a pas grand-chose à faire du sort de ces créatures, mais qui fera d'énormes bénéfices si elle arrive à faire fonctionner leur extraordinaire armement. Jusqu'à présent, toutes les tentatives ont échoué : pour que les armes marchent, il faut de l'ADN extraterrestre.

La tension entre extraterrestres et humains atteint son maximum lorsqu'un agent de terrain du MNU, Wikus van der Merwe s'engage avec d'autres agents pour signaler aux habitants du district 9 leur expulsion vers un camp éloigné de la ville...

Commenter cet article

Laurent 26/10/2009 13:16


J'ai bien aimé aussi...

Le format "docu-fiction" était originale, mais heureusement que cela n'a pas duré tout le film!

Un grand moment de cinéma à ne pas rater.


akialam 26/10/2009 15:54



Encore secouée, moi...