Devenir mère et réussir sa vie professionnelle ****

Publié le 8 Mars 2012

devenir mere et reussir sa vie professionelle isabelle fontD'Isabelle Fontaine

 

Si vous ne voulez pas choisir entre réussir votre vie professionnelle et avoir des enfants, ce livre est fait pour vous ! Être maman sans mettre entre parenthèses votre carrière, c'est possible, des femmes de tous horizons y parviennent. Grâce à ce livre, vous pourrez vous aussi aborder cette nouvelle étape de votre vie comme une pro...

 

Au programme :

- Le bon moment pour être enceinte. Si vous attendez ce « bon moment », vous ne serez jamais enceinte ! Mais ce guide vous permettra d'optimiser cet événement sans freiner votre carrière : bien gérer votre grossesse et votre congé maternité, rassurer vos collègues et supérieurs de votre motivation...
- Au secours, il faut faire garder Bébé ! Pas toujours facile de s'organiser, mais il existe de très nombreuses solutions.
- À deux doigts de craquer ? Pour éviter le burn-out, il faut parfois envisager des changements : réorganiser ses journées (commencer plus tôt le matin, par exemple), demander à faire du télétravail de temps en temps, passer au temps partiel ou même envisager un congé parental ou devenir indépendant. Il suffit de trouver ce qui vous convient le mieux !

 

 

 

Ne voyez pas, dans le titre de cet ouvrage, chers lecteurs, un message caché. Simplement, à un certain âge, il est logique que la jeune femme insérée dans la vie professionnelle que je suis commence à s'interroger sur certains sujets. Et, un peu par hasard, grâce à Babélio, ce livre est arrivé entre mes mains.

 

J'avoue qu'il est difficile de se faire une idée a priori, sur la place de la mère dans le milieu professionnel. Entre une société qui voit  d'un très mauvais oeil les femmes choisissant de ne pas avoir d'enfants, les féministes qui affirment que le monde du travail est misogyne et les craintes de ce même milieu du travail quand à l'investissement d'une jeune mère, il est vrai qu'il est difficile d'avoir les idées claires à ce sujet. Ajoutez à ceci un courant, véhiculé notamment via la presse féminine, qui veut faire de nous des femmes parfaites (réussissant au travail,  mères parfaites, amantes comblées, ayant le temps de faire sorties culturelles et sorties entre amies) et vous aurez une situation potentiellement anxiogène. Si, si. 

 

L'auteur passe en revue toutes les situations que va rencontrer la jeune mère. Les questions très terre à terre, comme les problèmes de garde, ou d'autres, plus complexes, relatives à l'équilibre entre vie professionnelle et vie familiale, ou à la gestion du regard porté par les collègues ou la hiérarchie sur ce nouveau statut de mère. Jamais dogmatique, l'auteur ne nous donne pas LA solution magique, et c'est tant mieux. Elle décortique les problèmes pour apporter tout un panel de solutions dont elle montre les avantages sans pour autant éluder les difficultés qui peuvent en découler. Elle répète, inlassablement, qu'il faut simplement faire un choix qui corresponde à ses besoins, à ses envies, tout en restant réaliste et pragmatique. Elle recommande également largement de faire rentrer le père dans l'équation.

 

La structure de cet ouvrage, claire, fait alterner conseils de l'auteur et témoignage de femmes avec des postes à responsabilité qui ont su élever leurs enfants sans pour autant sacrifier leur réussite professionnelle. Et finalement, c'est bien cela qui est, au fond, le plus rassurant. Car, on aura beau se battre pour l'égalité des sexes à coup de lois, il y aura toujours des chefs pour croire qu'une mère a moins de valeur, il y aura toujours des difficultés à concilier vie privée et vie professionnelle. Au lieu de ressasser tout cela, il est à mon sens beaucoup plus constructif de montrer, tout simplement, que c'est possible. C'est rassurant pour les futures mères et j'ai la faiblesse de croire que c'est par la multiplication des exemples positifs que les mentalités changeront le plus durablement.

 

 

 

 

Babelio masse critique

 

 

Commenter cet article

Isabelle Fontaine 26/03/2012 15:54

Merci beaucoup Akialam pour ce commentaire sur mon livre, il me touche beaucoup. J'ai essayé en effet de ne pas être dogmatique, d'être hyper concrète (tout commence par là) et surtout, de
m'appuyer sur des témoignages. Tant mieux si le livre est utile, il a été écrit pour ça!

akialam 26/03/2012 16:49



De rien, je ne fais que donner mon avis ! Si jamais l'avenir va dans ce sens, j'aurais peut-être l'occasion de tirer profit de cette lecture pour de vrai ! (on ne sait jamais)



FT 18/03/2012 18:37

Bonjour Akialam! Lorsque j'ai vu que tu lisais ce livre, je me suis tout de suite senti concerné, non pas que je sois une femme, mais cette problématique a été et reste encore aujourd'hui un des
thèmes à la fois moteur et difficile à gérer de notre famille! Mon épouse et moi avons fait le choix d'une famille nombreuse, et je dois reconnaître que c'est ma femme qui a fait les plus gros
sacrifices professionnels, car c'est quand même la maman qui a la plus grande charge que ce soit bien sûr la maternité, et ensuite l'éducation des enfants surtout quand ils sont petits! J'ai
toujours été très impliqué dans ma vie de famille ( comme tu dis je rentre dans l'équation) et je suis moi même très présent à la maison mais j'admets que notre société favorise beaucoup plus les
hommes dans leur carrière professionnelle. Si une femme veut vraiment être présente pour ses enfants, les consoler quand ils sont petits (et même grands...), être avec eux quand ils sont malades(
et encore je ne parle pas quand un enfant a une maladie grave ...), les suivre dans leur scolarité et leurs chagrins d'ado qu'on ne confie qu'à sa maman,mais aussi avoir une vie d'épouse et
d'amante , de femme et en plus une vie professionnelle, c'est difficile et cela demande une grande organisation, c'est à réinventer constament. Le bonheur d'avoir des petits poussins et de les voir
grandir jusqu'à nous dépasser, c'est beaucoup d'amour entre les parents d'abord et aussi pour eux, pour les aider à grandir, mais une maman qui peut en même temps avoir eu ou mener une carrière
professionnelle, c'est aussi une femme qui reste épanouie car n'être que maman- tout au moins de nos jours et dans notre culture occidentale- ça peut devenir très frustrant. Car les enfants
grandissent et font leur vie un jour. Quant à la vie culturelle- les copains , les sorties, les voyages, ou la tenue très régulière d'un blog par exemple, il y a bien sûr des moments où on les met
en veilleuse mais c'est pour mieux reprendre après! Il y a un temps pour chaque chose mais tu vois j'ai quand même le temps de poster des commentaires sur ton blog, que tes enfants découvriront un
jour j'en suis sûr avec intérêt et émotion! Et puis j'ai pu aprécier ta capacité à confectionner écharpes et autres petits vetements, et je suis sûr que M. Lalune a gardé des jeux vidéos, comme moi
mes modèles réduits pour mes enfants? Comment concilier vie professionnelle et être mère, ma chérie aurait bien des choses à raconter sur le sujet, j'espère avoir été son fidèle porte parole! Et
puis un petit bébé mignon, c'est tellement adorable, c'est tellement doux et sa petite tête contre son épaule ça sent tellement bon, que ça vaut bien de s'organiser un peu, non? Bonne soirée
Akialam!

akialam 25/03/2012 23:27



l'organisation semble être la meilleure stratégie pour concilier le maximum de choses ! :)