De l'eau pour les éléphants ***

Publié le 19 Mai 2011

de-l-eau-pour-les-elephants-affiche.jpgDe Francis Lawrence

 

Durant la Grande Dépression, dans les années 30, les trains des petits cirques ambulants sillonnent l'Amérique. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur " plus grand spectacle du monde ". Embauché comme soigneur, il va découvrir l'envers sordide du décor où tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités.


 

 

 

Malgré toutes les mauvaises critiques lues ou entendues ça et là, j'avais vraiment envie de voir ce film, car après avoir lu le livre, j'étais curieuse d'en voir l'adaptation.


Comme dans toute adaptation, un certain nombre de coupes ont été faites dans l'histoire et des modifications effectuées concernant les personnages, mais tout cela est cohérent et ne nuit pas à l'ensemble. Les costumes sont vraiment réussis et l'ambiance des années 30, de la Grande Dépression et du milieu du cirque est recréée de façon convaincante. Quant aux dialogues, ils sont certes mielleux ("you are a beautiful woman, you deserve a beautiful life"), d'accord, mais un peu de guimauve n'est pas forcément déplaisante. Côté acteurs, je décernerais deux prix : à Christoph Waltz, un peu en dessous de sa prestation exceptionnelle de Inglorious basterds mais toujours bon, et Rosie, l'éléphante, dont les facéties ponctuent le film pour le plus grand plaisir du spectateur.

En résumé, un film pas si mauvais qu'on a bien voulu le dire, peut-être en raison d'un snobisme anti-Pattinson. Il est vrai que l'on aurait pu tirer de l'histoire originelle quelque chose de plus flamboyant, de plus spectaculaire, de meilleur, bien sûr. Cela étant, s'il ne s'agit certes pas du film de l'année, il se laisse cependant regarder sans déplaisir.

 

Commenter cet article