Bookcrossing et géocaching

Publié le 10 Septembre 2010

Un petit mot sur deux phénomènes dont je suis une adepte occasionnelle: le bookcrossing et le géocaching. Derrière ces deux noms aux sonorités anglophones, se cachent en réalité des versions modernes de la chasse au trésor et du jeu de piste.

 

Le bookcrossing (site officiel) c'est laisser un livre dans la nature pour qu'il trouve un nouveau propriétaire... qui le relâchera à nouveau et ainsi de suite. Le terme français est d'ailleurs "livre voyageur" ou "livre en balade". 


Le mode d'emploi du bookcrossing est en théorie assez simple.

- Pour "libérer" un livre, il suffit de laisser un ouvrage dans un endroit public avec un numéro d'identification, puis de publier l'avis de remise en liberté du livre sur le site de "bookcrossing" pour que les adeptes de ce curieux jeu puissent partir à sa recherche.

 

- Lorsque l'on part soi-même en chasse et qu'on est assez chanceux pour découvrir un des ouvrages relâchés par un autre bookcrosser, il suffit de taper le numéro d'identification de l'ouvrage sur le site Internet pour signaler que le livre n'est plus dans la nature.

 

- L'idée est ensuite de le lire, d'en faire la critique, puis de le relâcher à nouveau pour que d'autres lecteurs puissent en profiter.


Mais pourquoi vous parler soudainement de ce jeu aujourd'hui?  Tout simplement parce qu'après plusieurs tentatives de recherche infructueuses au fil des ans, (même s'il est vrai que je n'ai guère été assidûe) j'ai aujourd'hui attrappé mon premier spécimen de "livre voyageur"!

 

Bookcrossing 2


Malgré son emballage plastique, il a un peu souffert de la pluie parisienne. Mais je vais le soigner pour le relâcher en meilleure santé, dès que je l'aurai lu.
 

 

Et le géocaching, alors, me direz-vous ? (site officiel)


Cette discipline est dans le même esprit de partage et de recherche, mais elle est à mon sens plus ludique encore, car au lieu de chercher un objet que vous aller emporter, vous allez vous contenter de trouver la cache et d'indiquer votre passage (les géocaches contiennent en général au minimum un mini carnet pour inscrire votre passage).

 

- Après avoir consulté le site officiel pour choisir la cache que vous allez chercher, et si vous la trouvez, vous pouvez ensuite valider votre passage sur le site Internet.

 

Il y en a pour tous les goûts, et surtout pour tous les niveaux : certaines caches sont très faciles d'accès, pour d'autres, il faut faire preuve d'ingéniosité. Il est très drôle de voir des messages écrits dans plusieurs langues, car si ce phénomène est encore assez peu connu en France, il est en revanche très populaire dans d'autres pays, à tel point que le géocaching est devenu pour certains une façon nouvelle de faire du tourisme autrement.


Pour l'instant, je n'ai qu'un livre voyageur à mon actif, et deux géocaches découvertes seulement. Il faudrait que je prenne l'habitude lorsque je vais quelque part, de jeter un coup d'oeil sur les possibilités alentours, mais ce n'est pas encore un réflexe.

 

Des adeptes parmi vous ?

 

PS: deux jour après avoir rédigé cet article, j'en ai trouvé un deuxième !

bookcrossing 1

Commenter cet article

FT 05/05/2011 12:34


Bonjour Akialam! J'ai pensé à toi hier et à cet article sur le bookcrossing, car m'attablant dans une brasserie parisienne pour attendre quelqu'un, je me rends compte que les rayons de bibliothèque
au fond de la salle étaient en fait proposés à cette pratique échangiste des plus honnêtes !Heureusement que grâce à ton blog j'étais instruit de la chose: j'ai donc déniché un livre merveilleux
dont je n'avais vu que l'adaptation ciné:"La vie devant soi" d'Emile Ajar/Romain Gary! Lecture vivante et émouvante d'une histoire d'enfants tellement humaine. Bonne pioche car j'ai passé un très
bon moment d'autant que j'ai attendu plus d'une heure et que je n'emporte pas partout mon roman en cours! Et que vois-je? Que ta lecture du moment t'est arrivée par géocaching ? Peut être aurais-je
la chance de découvrir un jour un de tes livres au hasard de mes balades parisiennes: tu pourrais me le dédicacer s'il te plait? Bonne journée !


akialam 10/05/2011 07:42



on ne sait jamais :)



anjelica 21/09/2010 22:52


il y a quelques années, j'ai laissé un livre que j'avais bcp aimé et je n'ai jamais su ce qu'il était devenu alors cela m'a refroidi.
Pour ma part, je suis tombée sur un livre de BEIGBEDER dans un salon de thé à Bordeaux.


akialam 24/09/2010 09:16



C'est vrai qu'il y a beaucoup de livres qui disparaissent en bookcrossing... c'est aussi pour cela que j'aime un peu mieux le géocaching, parce qu'il y a moins de chance que les "géomoldus"
tombent dessus par hasard et du coup un peu moins de chance que la cache disparaisse....



LN 13/09/2010 17:01


Sympa comme concept! Pour l'instant je n'ai encore rien trouvé :-(


akialam 14/09/2010 09:36



Pour le bookcrossing il faut un peu de chance, pour le géocaching aussi, le mieux c'est un GPS ou repérer l'endroit avant sur google maps, par exemple si on n'en a pas !



Constance 13/09/2010 14:20


J'adore l'idée du bookcrossing mais n'étant pas dans une grande ville je doute de trouverr un de ces spécimen.


akialam 14/09/2010 09:37



Vous n'avez plus qu'à libérer le premier livre !  lol