Anthony Kavanagh fait son coming out ****

Publié le 9 Février 2012

anthony_kavanagh_coming_out.jpgA l'Olympia

 

Grâce au commanditaire et désormais propriétaire du col/snood dont nous avons précédemment parlé, nous voici confortablement installés dans un fauteuil de l'Olympia pour voir le grand Anthony Kavanagh. Monsieur Lalune avait eu la bonne idée, déjà, il y a quelques années, de m'offrir des places pour l'un de ses spectacles, mais j'avais dû oublier de le chroniquer car je n'en retrouve pas trace ici.

 

Cette fois encore, la magie Kavanagh opère, avec le cabotinage qui lui est coutumier, et toujours un grand sens du show. Bruitages (bien que trop peu nombreux à mon goût), voix, tous les ingrédients qui ont fait son succès sont présents. L'humoriste aux multiples casquettes nous démontre également (s'il était encore besoin) qu'il est bien un artiste complet en choisissant un final tout en musique. Un petit bémol, de mon point de vue : bien que ce final soit de qualité, il est néanmoins un peu long.

 

Je tenais à évoquer également les deux humoristes qui ont fait sa première partie :

- le premier, Kheiron, n'est pas tout à fait un inconnu pour les spectateurs de la série Bref et de la websérie Les voisins du dessus. En version one man show, son humour acerbe, parfois franchement noir, est aussi loins du politiquement correct qu'on peut l'être. On appréciera ou on sera outré, mais en tout cas, c'est percutant.

- le deuxième humoriste, Stéphane Bak, a à peine 15 ans et déjà une belle assurance sur scène. Ses textes sont surprenants dans la bouche d'un artiste aussi jeune.

Commenter cet article