Le tour du monde en 14 jours: 7 escales, un visa ***

Publié le 23 Mai 2009

Le tour du monde en 14 jours: 7 escales, un visa,
de Raymond Depardon


Un petit cadeau clin d'oeil de la classe que j'ai parrainée pendant mon voyage. Un ouvrage avec de belles photos qui, sans être spectaculaires par l'originalité de leur sujet, valent par leur cadre et leur lumière, ou leurs personnages ordinaires. Le photographe revient sur ce voyage éclair, dans ces villes qu'il a connues, et agrémente ses photos d'explications et de récits de souvenirs. Un joli petit voyage en compagnie d'un grand photographe.

4e de couverture:

Raymond Depardon nous donne à voir le monde d'aujourd'hui, ce monde devenu minuscule. De Los Angeles à Honolulu, de Hô Chi Minh-Ville à L'Afrique, il est allé "se perdre et regarder les gens vivre" le temps d'un tour rapide, presque improvisé de la planète. Cent vingt photographies sublimes disent l'étrange banalité de cet ailleurs, le souvenir et l'avenir qui se mêlent, et l'incroyable talent de ce "passeur" pas comme les autres.

Extrait:
J'avais 22 ans quand je suis arrivé pour la première fois à Tokyo. j'avais peur de me perdre. Je me souviens, je dormais à l'hôtel de la gare centrale, un des rares hôtels pas trop chers pour Occidentaux. Les taxis ne connaissaient pas vraiment la ville, il fallait descendre et payer dès qu'on était perdu et en reprendre un autre. Il n'y a pas de numéro dans les rues. Quant au métro, c'était pire, tout était en japonais. Peu de gens parlaient l'anglais. Je suis resté trois mois à essayer de comprendre ce pays et il n'y avait rien à comprendre, il fallait juste se laisser vivre. A l'époque, c'était le pays qui ressemblait le plus à la planète Mars
Commenter cet article