Le nouveau monde **

Publié le 25 Mai 2009

Le nouveau monde, de Terrence Malick

Genre: drame
lieu et époque: 17e siècle

Comment un film peut-il être si beau et si ennuyeux à la fois ? Difficile à dire, mais c'est pourtant le sentiment mitigé qu'il m'inspire. Les voix off nombreuses sont un peu lourdes (des "mon amour" par-ci, "mon amour" par là, des pensées sur un nouveau paradis terrestres aux lois plus justes)  alors que les personnages (se) parlent très peu (métaphore des difficultés à communiquer qu'ont ces deux peuples?), et en même temps une histoire très belle, très simple, plus réaliste sans doute que les grandes envolées passionnées ordinaires, où les violons s'emballent. Mais alors, pourquoi cet ennui ? Je l'ignore, on a l'impression que l'histoire traîne, que tout est immobile, même les scènes de batailles ont l'air plates (même si du coup, sans doute un peu plus réalistes que celles trop chorégraphiées..?). C'est peut-être cela, au fond, ce qui m'embête dans ce film : il est beau mais trop proche du temps réel alors que le cinéma a son temps propre, son rythme personnel. Un film lent et beau, pas tout à fait à jeter tout de même.

Résumé :
'The New World' est l'histoire épique de la rencontre entre les britanniques et le peuple indigène en Amérique au moment de la fondation de Jamestown en 1607. Inspiré de la légende de John Smith et Pocahontas, le réalisateur Terrence Malick transforme une histoire classique en une exploration saisissante d'amour et de chagrin. C'est un éloge à l'Amérique de jadis et l'Amérique qui devait encore se faire. Avec à l'arrière-plan le développement historiquement correct de la Virginie, Malick crée l'histoire dramatique de deux puissants personnages, - une jeune et noble indigène passionnée et un aventurier ambitieux -, déchirés entre les exigences irréfutables de leurs devoirs de citoyen et les désirs imparables du coeur humain.
Commenter cet article