Mes amis, mes amours **

Publié le 13 Juillet 2008

Mes amis, mes amours, de Lorraine Lévy

Genre: Comédie
Lieu et époque: Paris, Londres, époque actuelle

Deuxième déception de ce mois-ci. Ayant beaucoup aimé le livre, je suivais le casting et les nouvelles du tournage, et attendais avec non moins d'impatience la sortie du produit fini. Déjà, je dois avouer que le choix de Vincent Lindon pour interpréter Matthias m'a un peu déconcerté, puisqu'il est censé être trentenaire... Cela serait passé si le reste tenait la route, mais malheureusement, c'est un chateau de carte : la réalisation est très convenue, et le jeu des acteurs est tout sauf convaincant. Par exemple, la dispute de Matthias et Antoine, où les personnages sont censés presque s'empoigner n'est pas crédible, les sentiments sont en demi-teinte là où il faudrait les laisser se déchaîner. Un bon point tout de même à Florence Foresti, en phase avec son personnage et à une Virginie Ledoyen peu présente, mais lumineuse.

Résumé :
Mathias et Antoine, pères divorcés ayant la garde de leur enfant, décident de faire toit commun dans le quartier français de Londres. La vie s'organise, désordonnée, joyeuse, avec les enfants, mais aussi Sophie, la jolie fleuriste secrètement amoureuse d'Antoine, Yvonne, la patronne fantasque du "bistrot français" qui couve son petit monde d'un regard maternel, et Mac Enzie, le chef d'agence d'Antoine, obstinément amoureux d'Yvonne en dépit de leur grande différence d'age... Entre Antoine, qui a appris à verrouiller ses émotions pour ne plus avoir à souffrir de personne, et Mathias, qui se laisse très vite submerger par les siennes, le quotidien n'est pas une sinécure.


Commenter cet article

Orchidee 13/10/2008 07:47

je n'ai pas du tout aimé ce film : cliché, ennuyant... je n'avais pas lu le livre ...