Cash ***

Publié le 26 Avril 2008

Cash, de Eric Besnard

Genre: Comédie
Lieu et époque: Epoque actuelle, France.

Certes, on s'en doutait, Cash est une sorte de Ocean's Eleven à la française. C'est comme une partie de carte, avec deux rois du cinéma français, deux Jean, Reno et Dujardin, avec deux atouts de charme, Alice Taglioni et Vahina Giocante. Les seconds rôles sont également croustillants, François Berléand, Jocelyn Quivrin etc.
Une intrigue pleine de poudre aux yeux, on arrête pas de se demander qui arnaque qui et qui sera le dindon de la farce, heu pardon, le pigeon de l'arnaque, plutôt. Sans être un film époustouflant, il reste diablement efficace et se laisse regarder sans complexe. Une petite gourmandise légère et pétillante comme une bulle de champagne.

Résumé:
Cash est un arnaqueur. Charme, élégance, audace, il a tout, y compris le sens de la famille. Aussi quand son frère est assassiné par un mauvais perdant, il décide de le venger à sa manière. Sans arme ni violence, mais avec panache. Pourtant, la période ne se prête pas à monter un coup. Cash est sur le point d'être présenté à son futur beau père et son équipe est dans le collimateur de la police. Il va donc lui falloir jouer les "gendres modèles" et monter une arnaque de haut vol, tout en déjouant la surveillance policière. D'autant qu'un arnaqueur, quel que soit son talent, finit toujours par trouver plus fort que soi. Dans une telle aventure, chacun ment, bluffe et prétend être un autre. Les complices se révèlent parfois des traîtres et les traîtres des complices. Les alliances ne durent qu'un temps et, pour gagner, il faut être prêt à tout perdre. Une seule chose est sûre : à la fin de la partie, il y a toujours un pigeon.
Commenter cet article