Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire 6 ***

Publié le 6 Février 2008

ascenseur-copie-1.JPGLes désastreuses aventures des orphelins Baudelaire : 
Ascenseur pour la peur, de Lemony Snicket
 

Genre: Jeunesse, aventure
Lieu et époque: Inconnus

Un roman pour enfants, certes dans un style un peu naïf, donc, mais toujours plein de ressources, de nouvelles inventions, et une petite Prunille toujours aussi drôle ! 

Résumé
:
  
Si tu viens de prendre ce livre, un conseil : remets-le en place. Tout comme les précédents volumes des Désastreuses Aventures, il ne contient que désastres et calamités. De quoi nourrir les pires cauchemars, si bien qu'il serait plus prudent, pendant qu'il est encore temps, de choisir une autre lecture. Au cours de cet épisode, aussi vertigineux que sombre, Violette, Klaus et Prunille Baudelaire vont affronter tour à tour un escalier obscur, un souterrain obscur, un cagibi obscur, deux cages obscures, trois initiales obscures, quatre ou cinq trompe-l'oeil et impostures, sans parler d'un repas tout au saumon, ni de divers autres poissons, vrais ou faux. J'ai fait serment, pour ma part, de relater ces durs moments, afin que le public n'ignore rien des épreuves endurées par ces trois enfants, mais libre à toi, cher lecteur, d'opter pour quelque chose de moins noir. Tu y gagneras sans doute de ne pas t'endormir les yeux rouges. 

Extrait
:
 
-Jérôme ? hêla une voix depuis la pièce voisine. Qui était-ce, à la porte? 
Et une grande dame toute mince apparut, vêtue d'un tailleur élégant - à rayures également. Ses ongles effilés étaient si bien polis qu'ils étincelaient dans le clair-obscur. 
Jérôme eut un petit rire. 
-Et qui veux-tu que ce soit ? Les orphelins Baudelaire, pardi ! 
- Mais ce n'est pas aujourd'hui qu'ils arrivent ! 
- Bien sûr que si, c'est aujourd'hui ! J'attends ce jour depuis des semaines! Vous savez, dit Jérôme en se retournant vers les enfants, moi, j'étais prêt à vous adopter du jour où j'ai appris la nouvelle de l'incendie. Malheureusement, il n'y avait pas moyen. 
- Les orphelins étaient out, trancha la dame. Personne n'y pouvait rien. Alors qu'à présent ils sont in.
 
- Ma femme suit de très prêt ce qui est in ou out, reprit Jérôme. Pour ma part, je ne m'en soucie pas trop, mais Esmé, si, énormément. [...]
 
Elle s'avança vers les enfants d'un pas vif et les inspecta tour à tour de la tête aux pieds. 
- Je me présente : Esmé Gigi Genivere d'Eschemizerre, sixième conseiller financier de la ville par rang de chiffre d'affaires, annonça-t-elle d'un ton altier. Et quatrième fortune du pays, mais vous pouvez m'appeler Esmé. J'apprendrai vos noms plus tard. Je suis très heureuse de vous avoir ici, parce que les orphelins son in, tout ce qu'il y a de plus in, et quand mes amis vont savoir que j'ai trois vrais orphelins chez moi, ils vont en faire une maladie. N'est ce pas Jérôme? 
-J'espère bien que non, répondit Jerôme, en faisant signe aux enfants de le suivre.

 

Commenter cet article