Cessez d'être gentil soyez vrai ! ***

Publié le 16 Janvier 2008

9782761915960.jpgCessez d'être gentil soyez vrai! 
de Thomas d'Ansebourg
 

Genre: réflexion psychologique

J'ai découvert ce livre dans la bibliothèque familiale et l'ai ajouté à ma PAL sans plus tarder. J'ai souvent l'impression d'être partagée entre ce que devrais faire et ce que j'ai envie de faire et de plus, j'ai du mal à dire non, du coup, quand quelque chose ne va pas, je suis comme qui dirait "cocotte-minute", je retiens tout et tout à coup, ça explose ! Je me suis donc décidée à lire ce livre, pour voir si je ne pourrais pas en tirer un petit quelque chose. Bien, sûr, comme tous les livres de ce genre, il faut prendre un peu de recul, et réfléchir sur le sujet,  cette méthode n'est pas la réponse à tous nos problèmes ! 
Cependant, je dois avouer que les exemples sont très convaincants, et les points de base de la communication non-violente sont évoqués. Il paraît qu'on peut tout dire, mais qu'il y faut y mettre certaines formes pour que l'interlocuteur ne se sente pas agressé. 
Depuis je réfléchis de temps à autres à cette méthode, comme l'auteur nous y engage, pour tenter, lorsqu'une situation déclenche chez moi des réactions, de comprendre quelles en sont les causes profondes, et non les apparentes. 
Je ne dirais pas que ma vie à changé, mais parfois je sens un petit mieux, je m'énerve un peu moins. Après tout, à défaut de faire du bien, ces réflexions ne peuvent pas faire de mal
.


4e de couverture
Nous sommes souvent plus habiles à dire leurs quatre vérités aux autres qu'à leur exprimer simplement la vérité de ce qui se passe en nous. Nous n'avons d'ailleurs pas appris à tenter de comprendre ce qui se passe en eux. Nous avons davantage appris à être complaisants, à porter un masque, à jouer un rôle. Nous avons pris l'habitude de dissimuler ce qui se passe en nous  plutôt que de nous exprimer tels que nous sommes. Nous avons appris à nous couper de nous-mêmes pour être avec les autres. La violence au quotidien s'enclenche par cette coupure: la non-écoute de soi mène tôt ou tard à la non-écoute des autres [...]

Commenter cet article

christophe fétat 22/03/2008 10:20

la tartufferie est une des choses que je déteste le plus. Parfois on fuit les conflits et le parler vrai mais on finit toujours par le regretter