Aime-moi **

Publié le 22 Avril 2007

839511949.jpgAime-moi, recueil de nouvelles

Genre: nouvelles
Lieu et époque: indéfinis

Bon, j'ai horreur de dire que je n'aime pas un livre, mais c'est vrai. Le recueil est vraiment plat, sans interêt. Seules quelques nouvelles se détachent du lot et m'empêchent de réellement noter * ce livre. A mon sens, seules trois nouvelles "Nine et Noé'', "L'Indien" et "Sabine", méritent vraiment le détour, elles sont belles, ou cruelles, mais elles sont bien. Disons que si par hasard vous tombez sur ce livre à la bibliothèque, elles méritent qu'on les lise, mais pour le reste du livre, à mon sens, vous pouvez passer votre chemin.

4e de couverture:
Un recueil de nouvelles pour l'été, 17 textes sur l'amour sous toutes ses formes. Un ton souvent cocasse qui explore les différentes facettes de l'amour: de la cristallisation jusqu'à ses figures les plus extrêmes en passant par une zoologie intrigante et folle, des petits moments de nostalgie des coups de fouet.

Extrait:
Alors voilà...Ces sept zouaves, dans vingt ans, ils seront en âge, à leur tour, d'avoir des gosses et moi, je serai mort. Y a des chances en tout cas: je pompe le cigare et je dis jamais non à un verre. Hygiène de vie toute personnelle.... Aujourd'hui on fait tout, mais vraiment tout pour ne plus crever: bio ceci, bio cela, oligo-machin-éléments, esthétique, stepping et collagène... Ils courent, ils courent tous: mais après quoi, je vous le demande ? Il faut être sérieux ! Titinne et moi, on n'a jamais raisonné comme ça : nous on fait tout pour vivre. Pour vivre. C'est pas pareil. On a du cholestérol tous les deux, faudrait qu'on surveille. Tu parles! Au bout du compte, on aura raté quoi? Cinq ans? Cinq ans à bouffer des brocolis vapeur? Merci bien! Dans vingt ans, nous serons pleinement morts, d'accord, mais les autres se traîneront, tout juste vivants. Et puis ma descendance, tous ces petits, vivront pour moi. Car quand même, les loupiots, là, ils ont vingt-cinq pour cent de mon sang dans leurs veines faut pas l'oublier. Pour les trois quarts restants, plus tout l'acquis, plus tout l'environnement politico-économique, plus toutes les conneries de la société, les jeux débiles à la télé, les sectes, les Nike et les mangas, je décline toute responsabilité. Je souhaite juste qu'ils soient heureux, ou plutôt qu'ils soient aptes au bonheur.
extrait de "Sabine" de Virginie Durand

Commenter cet article