Sérial belle-fille ***

Publié le 27 Mars 2007

769054096-small.jpgSérial belle-fille de Cécile Pellaut

Genre: Roman humoristique
Lieu et époque : Paris, époque actuelle

Un livre au synopsis vraiment drôle, à l'écriture parfois un peu trop "courante", qui manque un peu de travail, mais qui se lit bien. Pas le livre du siècle, mais un ouvrage sympathique en somme, pour passer un bon moment...


4e de couverture:
Des femmes qui se retrouvent pour partager leurs déboires avec leurs belles-mères, des supplices inventés pour se défouler de la frustation à devoir les supporter,
une soupape d'humour pour ne pas craquer et renvoyer ladite mégère dans ses pénates... Mais la plaisanterie tourne au cauchemar, le jour où une vieille fille décide de gagner l'admiration de Chloé, la presidente du club, et celle de ses amies en agressant leurs belles-mères pour les venger...
Un jeu de piste s'engage pour la débusquer et tout le monde est mis à contribution...


Extrait:
"Coucou les filles,
Encore un dimanche après midi à supporter la belle-doche mais qu'est-ce que j'ai fait au petit jésus-marie-joseph pour avoir à supporter ça.... Je vous explique ma moitié et moi installés devant les canapés à moitié rassis mais tellement pas cher achetés grâce à la perspicacité de ma BM à dénicher les bonnes promo dans son supermarché... près de la poubelle à droite si vous les cherchez... et c'est parti "Oui, vous venez jamais me voir (1 dimanche sur 2!). Tu es comme ton père, tu m'as quitté pour la première fille qui passe (c'est moi là, non?!). Ce n'est pas comme ça que je t'ai élevé (euh, c'est les nounous successives, non?!), et blabla blabla..." et bien sûr, le tout accompagné par les habituelles chutes du Niagara... Mon homme bien que de plus en plus contrarié, pour être polie, par le chantage affectif et les crises d'hystérie de madame sa mère, tente désespérément de calmer ladite femme et, sur la route de retour dans notre home sweet home, se renfrogne dans un silence coupable... On peut divorcer de sa BM?
Allez, les filles, bon courage en ce lundi, encore 5 jours de tranquillité avant de se recogner la belle-doche ce WE!!!!"
Ouf, c'est complètement inutile, pas constructif mais cela soulage de pouvoir sans honte se confier à la communauté des "Belles-filles au bord de la crise de nerfs". Communauté que j'ai initiée après une énième scène avec ma belle-mère, il y a 5 ans. Rien de tel qu'un petit forum lancé sur MSN pour vous défouler, trouver des sœurs dans notre malheur d'avoir hérité simultanément d'un homme amoureux et d'une belle-mère horrible et éviter ainsi au mieux les disputes au retour du repas dominical, au pire le divorce.
C'est plutôt facile de réunir quelques copines dans cette entreprise légère, et qui recrutent ensuite d'autres copines. Et vous voilà "Présidente" du mouvement des "belles-filles au bord de la crise de nerf". On doit être dans les 500 maintenant à travers la France. Et il va d'ailleurs falloir sérieusement finaliser les derniers détails de notre réunion annuelle qui aura lieu dans un peu plus d'une semaine.
Commenter cet article