Arrête de faire ton cinéma / C'est le métier qui rentre livre Sylvie Testud

De Sylvie Testud 

aux éditions du livre de poche 

Sybille croit aux histoires qui finissent bien. Elle a beau savoir de quelle manière est morte Jeanne d'Arc, quand elle regarde un des films qui lui sont consacrés, elle ne peut s'empêcher d'espérer qu'un pompier vienne la tirer d'affaire. 

Alors comment imaginer que la réalisation de son propre long métrage va virer au film catastrophe ? Producteurs qui écrivent les scénarios, actrices qui entrent en résistance, agents hystériques, financiers qui ne financent pas. 

Mais tout s'arrangera, c'est certain. Son enthousiasme aveugle lui donne des ailes. Celles du pigeon que l'on plume ou celles du dindon de la farce ? 

 

Il y a quelques années, j'avais été invitée à découvrir le film Arrête ton cinéma! dont la projection fut suivie d'une rencontre avec la réalisatrice Diane Kurys, et la comédienne Sylvie Testud, également autrice du livre C'est le métier qui rentre, dont le film en question était l'adaptation. 

A la fin de la projection, l'ouvrage réédité aux couleurs du film avait été remis à tou.te.s les participant.e.s. Il a pris la poussière dans ma bibliothèque pendant quatre ans, avant qu'une envie de légèreté post-confinement ne l'en extirpe. 

Vu de l'extérieur, le petit monde du cinéma fait rêver. Mais derrière le glamour, il y a beaucoup, beaucoup de travail. Cela, notre personnage principal, Sybille, le sait bien : elle est actrice. Mais elle a également écrit un scénario, très personnel, qu'elle rêve de porter à l'écran, en passant derrière la caméra. Et elle a enfin trouvé des producteurs prêts à lui faire confiance  : "Jamais rien raté prod". Tout le monde la met en garde : ce sont des fous ! Mais Sybille n'en a cure. Après tout, le cinéma est un monde plein de médisants... 

Sur une histoire en partie vécue - si mes souvenirs sont bons - Sylvie Testud raconte la descente aux enfers d'une jeune femme aveuglée par sa bonne volonté. Elle fait confiance, cède à tout. Après tout, ses producteurs savent ce qu'ils font. 

Le style de l'écriture est très naturel, traduisant le flux de pensée de Sybille, et sa façon de tout relativiser. Parfois, on a envie d'être avec elle, d'y croire encore et encore malgré les avertissements de son entourage. Parfois, on se rend bien compte de son aveuglement - c'est tellement plus facile, vu de l'extérieur - et des situations ubuesques dans lesquelles elle s'enfonce. 

Cet ouvrage m'a beaucoup amusé, même si, ayant vu le film, je connaissais d'avance le dénouement de l'histoire, et une partie des rebondissements. Même ainsi, j'ai pris plaisir - sans doute un peu un peu malsain - à observer les dessous pas toujours reluisants de cette machine à paillettes qu'est le cinéma.  

La note tout à fait subjective et qui n'engage que moi  3/5

ACHETER 
Format poche
Format broché
e-book
L'adaptation ciné
Retour à l'accueil