Fac similé spectacle improvisation affiche

Au théâtre le Bout 

Du 7 février au 26 juin 2020 

 

Un spectacle d'improvisation théâtrale

Mise en scène de Sophie Brossard

 

Faites-vous une soirée ciné au théâtre et devenez le réalisateur de votre film le temps d’un spectacle. 

 

En course pour les prochains Oscars, les comédiens/scénaristes sur scène ont besoin de votre aide et de vos idées pour créer le prochain blockbuster qui devra être tourné le soir même. En une seule prise!

 
 

Le théâtre est un art dont je suis toujours étonnée de constater la vitalité. Dans un contexte financier de plus en plus contraint - aussi bien pour les salles et les comédiens que pour les spectateurs - de nouvelles formes arrivent encore à émerger et à se populariser.

C'est le cas par exemple de l'improvisation. En France, elle est longtemps restée plus au moins cantonnée aux matches - deux équipes s'opposent dans des épreuves de quelques minutes chacune - mais depuis quelques années, le genre se montre de plus en plus ambitieux, et de nombreuses pièces intégralement improvisées voient le jour. Et là encore, chacune avec son propre style. 

Avec Fushigi par exemple - la première pièce de ce type que j'ai découvert l'an dernier - le cadre très codifié, permettait de valoriser la création d'ambiances plus que d'actions ou de dialogues, et de créer une dimension poétique toute particulière. Ici, avec Fac similé, le concept est tout autre :  il s'agit selon la metteuse en scène Sophie Brossard de "créer un format aux histoires et aux personnages multiples mais qui évoluent dans un univers commun". 

Fac similé spectacle improvisation

Avec ce principe, on est beaucoup plus proche de l'esprit du match d'improvisation, à ceci près que le public participe au caucus, le fameux temps de réflexion avant improvisation. Pour intégrer cette phase à la pièce, les auteurs ont inventé une petite astuce scénaristique : nous sommes dans les locaux d'une start-up qui crée des blockbusters.

Et parce que nos créateurs sont en manque d'inspiration, ils décident de prendre des raccourcis: "de toutes façons en ce moment, on invente rien de nouveau, tous les scénarios qui fonctionnent sont en fait un mélange de deux films qui existent déjà, on n'a qu'à faire pareil". Dont acte :  en fonction des propositions du public, le film se construit à partir d'oeuvres déjà existantes,  on définit quelques personnages forts et quelques lieux emblématiques. 
Fac similé spectacle improvisation

Le soir de ma venue, nous assistons à l'avant-première unique et mondiale de Dexter dans le futur : un mélange de Dexter ("un gentil serial killer") et de Retour vers le Futur  ("un jeune homme voyage dans le temps avec un vieux professeur pour changer le futur"). L'action se déroulera à Cincinnati, il y aura un commissariat de police, un bar, un méchant magnat du pétrole, un gouverneur, Dexter, Prof, et un labo du futur, a minima. 

C'est ensuite parti pour une heure de spectacle, pendant lequel les trois comédiens vont improviser sur cette trame, à grand renfort d'accessoires, histoire que le spectateur ne s'embrouille pas trop dans les multiples personnages. 
Fac similé spectacle improvisation

Le spectacle se réinventant entièrement différent à chaque représentation, il est toujours difficile de donner un avis qui vaille pour chaque soir. C'est le cas pour tout spectacle vivant, mais encore davantage dans un cas où scénario, texte, personnages et jeux s'inventent au fur et à mesure. 

Ce soir-là, en tout cas, l'ambiance est très bon enfant. La base du spectacle étant l'humour, tous les moyens sont bons pour faire rire le spectateur, quitte à ce que le personnage lui-même souligne l'absurdité des situations. On le voit, parfois, les autres comédiens eux-même ont du mal à garder leur sérieux, et l'on sent que parfois, ils sont aussi un peu spectateurs les uns des autres. Ils partagent un plaisir évident - et communicatif - à fouler ensemble les planches.  
Fac similé spectacle improvisation

Je tiens à signaler que l'improvisation est un exercice très difficile, et qui demande une énergie et une concentration intense. Toutefois du point de vue technique - forcément un aspect que je scrute à la loupe - j'aurais aimé  ici un peu plus d'équilibre entre l'installation d'ambiance, les actions et les dialogues. Les comédiens se précipitent parfois sur le texte, comme pour éviter "les blancs". Or, un silence joué n'en est pas un, et il me semble que prendre un peu plus de temps pour créer une atmosphère ou inventer une réplique permettrait de faire avancer l'action de façon plus fluide, d'éviter les petits manques d'écoute, et de buter un peu moins souvent sur le texte. Mais vous me connaissez... je pinaille sur ce genre de choses.  

Pour autant, je n'ai pas boudé mon plaisir, j'ai beaucoup ri et passé une excellente soirée. La preuve, si l'occasion se présente, je n'hésiterais pas à y retourner pour découvrir d'autres scénarios ! 
 
La note tout à fait subjective et qui n'engage que moi : 3,5/5  
 
Avec, en alternance
Pamela Quemener, Vincent Ronsac, Matthieu Laissy, Sophie Brossard, 
Jennifer Legros, Valentine Nogalo

 

informations et réservations

Retour à l'accueil