Un contrat - théâtre - Tonino Benacquista - Affiche

Au théâtre du Gymnase Marie Bell

Du 2 janvier au 21 mars 2020

 

Une pièce de Tonino Benacquista 

Mise en scène de Stanislas Rosemin 

 

Un psychanalyste reçoit un individu qui souffre de crises d'angoisse, et se trouve pris au piège de révélations sur des affaires criminelles que nul n'est censé connaître... S'affrontent alors le secret professionnel de l'un et la loi du silence de l'autre, dans une partie d'échecs où chaque joueur tente d'assurer sa survie. Quel contrat sera rempli ? Le contrat thérapeutique ou un autre ?

 

Le polar n'est pas mon genre de prédilection. Je n'en vois que rarement au cinéma, et en lis encore plus rarement (je crois que les derniers remontent à 2013, lorsque j'ai participé au prix des lectrices Elle). Mais là, c'est du théâtre, alors forcément, c'est différent. 

Un contrat est un huis clos, dans le cabinet d'un psychanalyste des beaux quartiers, et la seule oeuvre de Tonino Benacquista - romancier et scénariste bien connu des amateurs de polars - écrite pour le théâtre. Ici, deux personnages, un psychanalyste et son patient, sont mis face à face. Rien de vraiment original, me direz-vous... sauf que, rapidement, le praticien - et le spectateur avec - comprend que l'homme en question a des activités criminelles. Pire. Qu'il ne l'a pas choisi au hasard. 

Un contrat - théâtre - Patrick Séminor et Olivier Douau, mise en scène Stanislas Rosemin

Un échange tendu - forcément - et pourtant non dénué d'une dose contrôlée d'humour noir, où l'on sent malgré tout poindre parfois quelque chose de sincère chez les personnages. Et même si l'on nous promet une issue incertaine jusqu'à la dernière réplique, rien n'est moins sûr ! 

Même sans affinités particulière avec le genre, j'ai trouvé l'ensemble convaincant : on suit le fil de la conversation en essayant de ne pas en perdre une miette, tant chaque mot peut révéler bien plus qu'il n'y paraît. A la manière du psychanalyste, le spectateur est invité à peser chaque tournure de phrase : qu'est ce que le texte nous dit des personnages ? Et du rapport de force entre les deux hommes ? Et en ce qui me concerne, le doute subsiste... Alors ? Qui a manipulé qui ? 

La note tout à fait subjective et qui n'engage que moi : 4/5

Avec Patrick Séminor et Olivier Douau

 

informations et réservations

Retour à l'accueil