Avis - Le jour de mon retour - Affiche

Un film de James Marsh 

Disponible en DVD

 

1968. Donald Crowhurst, un homme d’affaires anglais, passionné par la voile, est au bord de la faillite. Pour sauver son entreprise et vivre l’aventure dont il rêve depuis toujours, il décide de participer à la première course à la voile en solitaire pour remporter le grand prix. Soutenu par sa femme et ses enfants, il se lance alors dans cette incroyable odyssée à travers les mers du monde. Mais mal préparé et face à lui-même, Crowhurst rencontre très vite de graves difficultés…

 

Si, comme moi avant de voir ce film, le nom de Donald Crowhurst ne vous dit rien, pas de panique : nul n'est besoin de connaître son histoire pour comprendre - et apprécier - Le jour de mon retour. C'est peut-être presque mieux, d'ailleurs, de n'en rien savoir de prime abord, car on est ici loin du simple fait divers ou du film de marin : il s'agit ici avant tout du récit d'un homme piégé. 

Tout commence pourtant par une passion, un rêve d'aventure qui va virer au cauchemar. A l'annonce de la création du Golden Globe Challenge - première course à la voile en solitaire et sans escale autour de la planète - Donald Crowhurst y voit l'occasion inespérée de promouvoir ses inventions, mais aussi de vivre une aventure unique, comme celle des grands explorateurs qu'il admire, et dont il raconte les prouesses à ses enfants. 

Avis - Le jour de mon retour - Colin Firth

Sauf que peu à peu, entre les coûts exponentiels de construction de son navire et la publicité qui fait de sa participation - il est un amateur sans expérience réelle de l'océan - un événement, Crowhurst se retrouve pris entre deux feux. Les dettes s'accumulent et alors que tous le fêtent déjà en héros avant même le départ du navire, il se trouve devant un choix cornélien : rester, et tout perdre - son entreprise, sa maison, l'admiration de ses enfants et de tous ceux qui croient en lui - ou partir, au péril de sa vie. 

Car si toute aventure de cette envergure est périlleuse par nature, la mer - tout comme la montagne - est un milieu hostile où préparation et équipement sont les conditions les plus élémentaires de la survie. Une course pareille, pour un marin inexpérimenté parti dans l'urgence avec un bateau inachevé, devient tout bonnement suicidaire. 

Avis - Le jour de mon retour - Rachel Weisz

Afin de ne pas divulgâcher - version francisée du terme spoiler par nos amis québecquois - la fin de cette histoire à ceux qui ne la connaîtraient pas déjà, je ne ferai qu'évoquer l'équilibre ténu sur lequel se tient la seconde partie du film, oscillant entre miracle et inéluctable. 

On remarquera dans Le jour de mon retour les effets pervers de l'emballement médiatique dans lequel Crowhurst achève de s'enferrer, tout autant que les prestations des acteurs. Rachel Weisz campe une épouse plus complexe que ce que le rôle aurait pu laisser présager et Colin Firth se fond complètement dans son personnage au point d'en devenir méconnaissable par moments. 

Un film à l'apparente insouciance colorée de la fin des années 60 et des bords de mer qui met souvent mal à l'aise à mesure que l'on voit le piège se refermer, cran après cran. Le spectateur mesure seul, avec le personnage de Crowhurst, la gravité de la situation, au milieu de l'enthousiasme et la légèreté ambiante. Classique mais efficace : empathie garantie. 

La note tout à fait subjective et qui n'engage que moi : 4/5 

Avec Colin Firth, Rachel Weisz, David Thewlis, Ken Stott,
Jonathan Bailey 

ACHETER 
DVD
la musique du film
Retour à l'accueil