Les Trolls

Publié le 12 Octobre 2016

De Mike Mitchell et Walt Dohrn

Sortie au cinéma le 19 octobre 2016

 

Connus pour leur crête de cheveux fluos et magiques, les Trolls sont des créatures délirantes et joyeuses et surtout les rois de la pop. Mais leur monde d'arcs-en-ciel et de cupcakes est changé à jamais lorsque leur leader Poppy, accompagnée de Branche et tous ses amis, doit se lancer dans une mission de sauvetage qui l'entraînera loin de ce petit paradis.

 

 

 

 

 

 

Vous connaissez les Trolls ? Mais si, ces petites figurines aux cheveux longs et fluos, dressés sur la tête, que les enfants collectionnaient et s'échangeaient dans les années 90 ? Oui, vous ne rêvez pas, les studios Dreamworks ont bien décidé un beau jour de créer un film autour de ces jouets. Autant vous dire qu'au départ, de mon point de vue, il ne s'agissait pas vraiment de l'idée du siècle, tout au plus cela pouvait-il ressembler à une tentative marketing  désespérée de relancer une franchise vieille de plusieurs dizaines d'années. 

 

Alors, pourquoi avoir accepté de découvrir ce film ? Par curiosité - ma kryptonite - et probablement aussi parce que j'ai du mal à résister à une proposition inattendue. Et puis, quelque part, j'attendais tellement peu de ce Trolls que le seul risque que je prenais en allant le voir, c'était d'être agréablement surprise. 

Contre tout attente, j'ai passé un bon moment en compagnie de ces petits personnages. L'histoire, ultra classique, n'est pas d'un intérêt particulier, mais l'ensemble est mené avec un rythme et une bonne humeur communicatifs. Par moment, l'ensemble ressemble à un trip hallucinogène option bisounours : on accroche ou pas. Allergiques à la paillette s'abstenir.


La bande originale met le paquet, avec des reprises musicales qui vous restent parfois vissées au crâne, comme -  je m'excuse par avance auprès de mes amis mélomanes - cette réutilisation de la pièce orchestrale Dans le hall du roi de la montagne, ici en version hip hop sous le titre Hair up, qui m'a poursuivie des jours entiers. Sans doute pas du meilleur goût, mais diablement efficace. Un film qui, surtout, a la lucidité de ne pas se prendre lui-même au sérieux, en assumant jusqu'au bout son parti pris de donner dans la surenchère d'enthousiasme et de naïveté. 

 

Au final, on rit pas mal, et on suit sans déplaisir les aventures survitaminées et sur-colorées de ces petits Trolls. De quoi donner de furieuses envies de paillettes, d'arcs en ciel, de câlins et de danses endiablées à la lueur des boules à facette et des feux d'artifice ! 

 

La note tout à fait subjective et qui n'engage que moi : 3/5

Commenter cet article