Prête-moi ta femme

Publié le 14 Mars 2016

Au théâtre BO Saint-Martin

 

Jusqu'au 27 mars 2016

Texte de Sacha Judaszko et Vincent Leroy 

Mise en scène de Marlène Noël

 

Cela faisait longtemps que je n'avais pas regoûté aux joies du théâtre, c'est pourquoi j'ai accepté avec plaisir une invitation à venir découvrir Prête-moi ta femme sur la scène du théâtre BO saint-martin, un de ces petits théâtres dont le confort rudimentaire cède le pas à l'intimité instantanée qui s'y crée entre le spectateur et les comédiens.

 

Une proximité bienvenue, puisqu'il est ici question de couple : Léo et Léa sont au bord de la rupture. Elle lui reproche son immaturité, et une certaine aventure d'un soir. Il ne lui reproche pas grand-chose, sauf lorsqu'il apprend qu'il est stérile... et qu'elle lui annonce être enceinte ! L'histoire se corse encore quand le thérapeute de couple censé les rabibocher tombe fou amoureux de Léa...

 

Tous les ingrédients sont donc ici réunis pour chahuter notre trio de personnages : mensonges, quiproquos et malentendus sont prétextes à des situations relativement classiques dans le théâtre de boulevard mais terriblement efficaces, la fin est connue d'avance, mais... qui sait ? elle pourrait bien nous réserver tout de même quelques surprises ! 

 

 

Sacha Judaszko, qu'on avait un peu perdu de vue depuis la fin d'On ne demande qu'à en rire, joue à merveille l'adulescent gentiment idiot, et Thibault de Lussy est hilarant dans le rôle du psy à la deontologie vacillante. Quant à Anne-Sophie Bajon, que ces messieurs se disputent, elle incarne une Léa tour à tour manipulatrice ou naïve. Nous avons donc passé un excellent moment en compagnie de ce trio grâce auquel - et duquel- nous avons beaucoup ri. D'autant qu'il n'est pas exclu que l'on puisse se reconnaître soi-même dans certaines répliques !

 

Avec des dialogues qui font presque toujours mouche, des acteurs qui s'éclatent, quelques fous rires incontrôlables - autant sur scène que dans la salle - et une mise en espace astucieuse malgré l'étroitesse du plateau, Prête-moi ta femme s'avère une pièce fort sympathique qui, sans être inoubliable, n'en réserve pas moins un moment de divertissement efficace !

 

La note tout à fait subjective qui n'engage que moi : 3,5/5
 

Commenter cet article