Carmen à tout prix

Publié le 9 Novembre 2015

De Sophie Sara

Mise en scène de Manon Savary

Au Théâtre Trévise

Du 1er octobre 2015 au 2 janvier 2016

 

 

C'est sur les conseils d'Anna B, de We are girlz, connaissant bien mon faible pour l'opéra, que j'ai franchi les portes du théâtre Trévise pour découvrir Carmen à tout prix. 

 

Hélas, le spectacle semble compromis pour cause de grève des artistes et techniciens. Heureusement, le directeur du théâtre et sa collaboratrice vont tout faire pour y rémédier, quitte à endosser eux-mêmes quelques rôles. Pour leur prêter main forte, il vont pouvoir compter sur une diva non gréviste - uniquement car un grand directeur de théâtre est présent dans la salle - et un de ses amis, incarnation vivante de l'expression "con comme un ténor". Le décor est planté, place au rire...et à la musique !
 

Bien sûr, ceux qui attendent des airs comme on pourrait les entendre à l'Opéra de Paris en seront pour leur frais, mais tel n'est - surtout pas ! - le but, ne serait-ce que parce que les dimensions de la salle ne se prêtent pas à une même utilisation de la voix. En revanche, ces mêmes dimensions permettent de jouer sur d'autres tableaux, avec des accents moins lyriques et plus intimes, dont on aurait tort de se priver. La mise en scène déconstruit avec bonheur l'oeuvre de Bizet, en jouant sur les conventions de l'opéra, sur la maladresse de ses personnages, et sur cette représentation qu'ils entendent bien donner coûte que coûte malgré les embûches.

 

C'est drôle, enlevé, bien qu'un peu fouillis par moments, ce qui peut cependant se justifier par le parti pris de départ . Les effets comiques parleront à tous, même si les spectateurs déjà familiers avec les clichés de l'opéra et les personnalités que l'on peut croiser dans le monde du spectacle y trouveront sans doute plus de sel. En définitive,  l'ensemble est par dessus tout extrêmement accessible. Et au moment ou la folie est à son comble, lorsqu'on s'y attend le moins, paf ! un air entier nous est donné à entendre, et l'on perçoit toute la beauté et l'émotion de la Carmen originelle : redoutable d'efficacité. De quoi passer un excellent moment, et permettre d'approcher l'opéra de façon ludique à un grand public trop souvent convaincu que cet art est élitiste et par conséquent qu'il n'est pas pour eux.

 

La note tout à fait subjective et qui n'engage que moi : 4/5

Commenter cet article